Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 09:12

 

Photo galerie 010(1)

 

Rare souvenir légitimiste :

 

Poème dédié à la duchesse de Berry

 

ODE A S. A. R. MADAME DUCHESSE DE BERRY

 

1er décembre 1832

 

Saint-Jean-D'Angely

 

Chez la Ve. Lacurie, Imprimeur

 

ode signée A. de Gaalon

 

Fascicule de huit pages avec sa couverture papier bleu d'origine.

 

Format : 20,2 x 13,5 cm

 

 

photo site blog 33 140

 

 

photo site blog 33 138

 

 

photo site blog 33 131

 

 

photo site blog 33 129

 

 

photo site blog 33 128

 

 

photo site blog 33 135

 

 

Repost 0
Published by desarnaud-antiquaire - dans Souvenirs historiques
commenter cet article
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 11:20

 

photo site blog 33 007

 

Élégantes boucles de ceintures.

 

Métal doré et ciselé, décor ajouré et émaillé de fleurs.

 

Époque Restauration - Louis Philippe

 

********************

 

photo site blog 33 017

 

SUPPRESSION DU RAYON MODE, ACCESSOIRES DE MODE ET TISSUS ANCIENS.

ANCIEN PRIX : 190 €

NOUVEAU PRIX : 100 €

(Envoi en colissimo recommandé : Pour la France 10 €)

 

Boucle en métal doré et ajouré à bordure en festons et feuilles d'acanthes.

Le centre orné d'un décor émaillé composé de quatre caissons ornés de fleurs.

 

Dimensions : 8 x 2,5 cm

 

EPOQUE RESTAURATION

    photo site blog 33 062

 

*********************

 

photo site blog 33 016   

 

SUPPRESSION DU RAYON MODE, ACCESSOIRES DE MODE ET TISSUS ANCIENS.

ANCIEN PRIX : 150 €

NOUVEAU PRIX : 80 €

(Envoi en colissimo recommandé : Pour la France 10 €)

 

Boucle en métal doré et ciselé à deux tons d'or

Riche décor d'une fleur entouré de frises d'acanthes, fond guilloché.

Fleurs de lys dans les angles.

 

Dimensions : 8 x 2 cm

 

EPOQUE RESTAURATION

 

photo site blog 33 053   

 

********************

 

photo site blog 33 015

 

SUPPRESSION DU RAYON MODE, ACCESSOIRES DE MODE ET TISSUS ANCIENS.

ANCIEN PRIX : 180 €

NOUVEAU PRIX : 100 €

(Envoi en colissimo recommandé : Pour la France 10 €)

 

Boucle en métal doré à bordure lisse ornée de feuilles d'acanthes ajourées.

Décor émaillé de fleurs sur fond noir.

 

Dimensions : 9 x 2,3 cm

 

EPOQUE LOUIS PHILIPPE

    photo site blog 33 056

 

*********************

 

photo site blog 33 024

 

 

Repost 0
Published by desarnaud-antiquaire - dans Mode et accessoires de mode
commenter cet article
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 11:07

 

photo site blog 32 383

 

Superbe miroir ou face à main en bronze doré et ciselé

 

Travail du Palais-Royal

 

La poignée en forme de femme drapée à l'antique.

 

L'encadrement du miroir décoré d'une frise de feuilles et de perles,

Sur la tranche une frise de fleurs de tournesol alternées de feuilles de chênes.

 

Miroir d'origine.

 

Dos recouvert de papier marbré bordeaux.

 

Ciselure d'une très grande finesse typique des objets de luxe vendus dans les boutiques du Palais-Royal.

 

EPOQUE CHARLES X

 

Dans un état parfait

 

Dimensions :

longueur 27 cm

diamètre du miroir 12,3 cm

 

Provenance :

bel hôtel particulier de Bordeaux

 

 

photo site blog 32 387

 

 

photo site blog 32 378

 

 

photo site blog 32 332

 

 

photo site blog 32 366

 

 

photo site blog 32 362

 

 

Photographie du salon de l'hôtel particulier de Bordeaux, le face à main se trouve devant la pendule sur le petit plateau à miroir.

hotel part bordeaux

 

 

photo site blog 32 357

 

 

Repost 0
Published by desarnaud-antiquaire - dans Objets d'art
commenter cet article
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 22:33

 

photo site blog 32 266

 

Rare baguier en nacre et bronze doré

 

Base circulaire avec un plateau de nacre, quatre pieds griffes ornés d'ailes de papillons, frises de fleurs et feuilles d'acanthes et une bordure ajourée. 

Un putto, sur un piédestal entièrement ciselé de feuilles et de fleurs, porte un panier ajouré dont les anses sont en forme de putti ailés. 

Couvercle en verre bombé.

 

 

EPOQUE CHARLES X

 

Ciselure d'une très grande finesse

 

Travail typique des objets de luxe vendus dans les boutiques du Palais-Royal.

 

Dans un état parfait 

 

Dimension :

18,2 cm de haut

 

  photo site blog 32 215

 

 

photo site blog 32 223

 

 

photo site blog 32 186

 

 

photo site blog 32 239

 

 

photo site blog 32 187

 

 

photo site blog 32 257

 

 

photo site blog 32 229

 

 

photo site blog 32 221

 

 

photo site blog 32 249

 

 

photo site blog 32 277

 

 

photo site blog 32 286

 

 

photo site blog 32 182

Repost 0
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 22:27

 

photo site blog 32 124

 

Ravissant petit coffret à bijoux en fixé sous verre 

 

Riche décor de feuilles de chênes en carton doré et gaufré.

Cotés en soie jacquard vert d'eau.

Couvercle recouvert d'un fixé sous verre représentant un portrait de jeune femme en robe rose.

Intérieur de couleur rose, fond miroir.

 

EPOQUE CHARLES X - RESTAURATION

 

Dimensions : 13,5 x 13,5 x 6 cm

 

 

photo site blog 32 128

 

 

photo site blog 32 131

 

 

photo site blog 32 142

 

 

photo site blog 32 151

 

 

photo site blog 32 117

 

 

photo site blog 32 134

 

 

photo site blog 32 200

 

 

photo site blog 32 160

 

 

photo site blog 32 159

Repost 0
Published by desarnaud-antiquaire - dans Boites - coffrets
commenter cet article
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 09:04

 

 

(( VENDU ))

 

 

 

 

photo site blog 31 184

 

 

Superbe buste en marbre de Carrare

 

Tête d'expression

ou tête de jeune homme tournée vers la gauche, chemise ouverte.

 

FIN XVIII ème SIECLE

 

Socle octogonal en marbre d'époque postérieure.

 

Dimensions :

buste seul 29 cm de haut

socle compris 43 cm de haut

 

 

photo site blog 31 199

 

 

photo site blog 31 181

 

  photo site blog 31 187

  

 

Ce buste en marbre est caractéristique des recherches artistiques du XVIIIème siècle : représenter les passions de l'âme.

La volonté de lire les visages culmine au sein de l’Académie Royale de Peinture et de Sculpture dès sa fondation. Grâce à la célèbre conférence de 1668 donnée par Charles le Brun, l’expression des passions devient une doctrine élevée au rang de science auxiliaire de la peinture d’histoire et de la sculpture. Le Brun établit ensuite une typologie des passions où chaque émotion est associée à une réaction physiologique particulière. Les vingt-trois têtes d’expressions dessinées par Charles le Brun, puis gravées qui illustrent la conférence connaissent un énorme succès. Cette grammaire de l’expression des passions fait du visage l’élément essentiel de l’expression physique des passions.

 

charles le brun, ravissement, louvre

 Charles le Brun, tête d'expression, le ravissement, Paris Musée du Louvre 

 

charles le brun tete d'expression la colère ecole beaux-ar

 Charles le Brun, tête d'expression, la colère, Paris Musée du Louvre

 

charles le brun l'etonnement

 Charles le Brun, tête d'expression, l'étonnement, Paris Musée du Louvre

 

6dd09c06265c6da8-grand-expressions-passions-ame-effroi-brun

 Charles le Brun, tête d'expression, l'effroi, Paris Musée du Louvre 

 

 

Une nouvelle étape est franchie au milieu du XVIIIe siècle par l'instauration du Concours de la tête d’expression. Il se situe au moment de la restauration du grand goût et de son corollaire : la condamnation du genre minaudier en vogue sous Louis XV. L’expression des passions est alors à nouveau au centre de l’enseignement académique. Le Comte de Caylus (1692-1765), initiateur de ce projet, propose aux jeunes artistes d’étudier ce qui était en quelque sorte la partie négligée de la statuaire grecque, qui voulait que l’expressivité fût résumée uniquement par les corps. Ce concours réactiva l’intérêt porté au domaine de l’expression des passions.  

 

Le texte de Caylus, intitulé ‘De l’étude de la tête en particulier’,  insiste sur la tête et le caractère du visage comme les parties dominantes de la nature de l’homme. Elles doivent par conséquent être le principal objet des arts :

" L’expression du visage est en effet le tableau de toutes les passions et de tous les sentimens dont l’homme est affecté ; les nuances de ses mouvemens,quelquefois delicates et pour ainsi dire imperceptibles, sont une augmentation de raison pour se mettre en état de les sentir et de les saisir par une étude profonde et repettée. Cette obligation est d’autant plus nécessaire que le visage porte non seulement le caractere de toutes les passions de l’ame, comme je l’ai déjà dit, mais de tous les mouvemens du corps, et que son expression prévient le spectateur, attire l’oeil, le fixe ; elle fait plus, elle parle à l’esprit avec un si grand empire, qu’elle est capable de faire des illusions et des supplées en reparant pour ainsi dire les mouvemens d’un corps representé avec trop peu de justesse et de précision ; tant il est vrai que cette belle partie du corps indique et constate la verité de toutes actions."

  

  greuze tete d'expression

 Jean-Baptiste Greuze (1725-1805), tête d'expression, collection privée

  

  jean joseph taillasson, tete d'expression, fin 18è mba bor

    Jean Joseph Taillasson (1745-1809), tête d'expression, fin XVIIIème siècle, Bordeaux Musée des Beaux-Arts

 

  ********************

 

  photo site blog 31 175

 

 

photo site blog 31 177

 

 

photo site blog 31 174

 

 

photo site blog 30 341

 

 

photo site blog 31 169

 

 

photo site blog 31 170

 

 

photo site blog 31 179

 

 

photo site blog 31 189

 

 

photo site blog 31 215

 

 

photo site blog 31 221

 

 

photo site blog 31 226

 

 

photo site blog 31 208

 

 

photo site blog 31 250

 

 

photo site blog 31 249

 

 

  

Repost 0
Published by desarnaud-antiquaire - dans Sculptures
commenter cet article
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 09:42

 

 

(( VENDU ))

 

 

 

photo site blog 31 154

 

 

Très beau coffret entièrement recouvert de nacre

 

Riche décor de fleurs au naturel ou stylisées

 

Les fonds sont recouverts de nacre irisée à reflets vert et bleu, les décors en applique sont d'une belle nacre blanche.

 

L'intérieur a été refait et recouvert de velours rouge.

 

A noter quelques petits manques dans la nacre

 

FIN XIXème SIECLE - PREMIERE MOITIE XXème SIECLE

 

Dimensions :

28 x 22,5 x 11 cm

 

 

photo site blog 31 151

 

 

photo site blog 31 099

 

 

photo site blog 31 138

 

 

photo site blog 31 114

 

 

photo site blog 31 132

 

 

photo site blog 31 127

 

 

photo site blog 31 108

 

 

photo site blog 31 111

 

 

photo site blog 31 112

 

 

photo site blog 31 136

 

 

photo site blog 31 117

 

 

photo site blog 31 124

 

 

photo site blog 31 156

 

 

photo site blog 31 149

 

 

photo site blog 31 139

 

 

Repost 0
Published by desarnaud-antiquaire - dans Boites - coffrets
commenter cet article
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 09:42

 

 

Photo site blog 7 165

 

 

Grand pichet en porcelaine de Paris

 

Riche décor or brillant et or amati de fleurs, enroulements, acanthes... et de petits bouquets de myosotis.

 

Anse à tête de cygne se terminant par une coquille Saint-Jacques.

 

EPOQUE CHARLES X - RESTAURATION

 

dimensions : 26,5 cm de hauteur

 

Dans un état parfait

 

 

Photo site blog 7 154

 

 

Photo site blog 7 152

 

 

Photo site blog 7 159

 

 

Photo site blog 7 156

 

 

Photo site blog 7 149

 

 

Photo site blog 7 162

 

 

photo site blog 31 010

 

 

 

Repost 0
Published by desarnaud-antiquaire - dans Porcelaines
commenter cet article
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 08:51

 

 

photo site blog 26 391

 

 

Ravissant porte-montre en bronze doré

 

Riche décor néo-gothique de rosaces, gâbles, pinacle, arcatures, trèfles, feuilles de chênes, fleurettes, pommes de pins...

 

VERS 1830

 

Dimensions : 20 x 10 cm

 

Bel objet typique de l'époque romantique

 

 

 

photo site blog 26 396

 

 

photo site blog 26 380

 

 

photo site blog 26 367

 

 

photo site blog 26 385

 

 

photo site blog 26 376

 

 

Repost 0
Published by desarnaud-antiquaire - dans Art du bureau
commenter cet article
5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 10:06

 

 

photo site blog 30 532

 

 

PIERRE DUVAL LE CAMUS

( Lisieux 1790 - Saint-Cloud 1854 )

 

" La Mariée "

 

D'après le tableau "Signature d'un acte de mariage" présenté au Salon de 1822.

 

légende dans la marge inférieure :

 

Peint par Duval-Le Camus.

 

Gravé par P.L. Debucourt, peintre du Roi et Correspondant de l'Institut.

 

A Paris chez Ch. Bance & Aumont M.ds d'estampes rue JJ Rousseau n°10

 

Imprimé par Daude

 

Datée sur le pilier en bas à droite 1823.

 

********************

 

Dans son cadre d'origine en bois doré à riche décor de palmettes, acanthes et rosaces.

 

EPOQUE RESTAURATION

 

État de conservation parfait

 

********************

 

Dimensions :

gravure 81,2 x 65 cm

avec le cadre 94 x 78 cm

 

********************

 

estampes-6064-1-.JPG

 

Cette gravure a été exposée au Musée des Avelines à Saint-Cloud à l'exposition "Les Duval Le Camus, peintres de père en fils" du 8 avril au 4 juillet 2010. Elle est reproduite dans le catalogue d'exposition page 123.

Sa présence à l'exposition de Saint-Cloud a permis de rejeter l'attribution ancienne à Pierre Duval Le Camus du tableau du Musée de Cahors Henri-Martin. La localisation du tableau originel présenté au Salon de 1822 et qui a servi à cette gravure est à ce jour inconnue. 

 

interieur de sacristie atelier de Duval-Le Camus cahors mus

  Atelier de P.Duval Le Camus, Signature d'un acte de mariage, Musée de Cahors Henri-Martin

 

********************

 

Pierre Duval Le Camus

Pierre Duval est né en 1790 à Lisieux, il est le fils d'un maître-vitrier. Ses parents le destinèrent au commerce et l'envoyèrent à Paris à l'âge de dix-huit ans. Séduit par l'art, il entra d'abord dans l'atelier du peintre Claude Gautherot (1769-1825) puis en 1808 dans l'atelier de David. Vers 1811, Il peignit le portrait monumental de M.Courtin, procureur impérial à Paris (musée de Lisieux), lequel est l'oncle de sa future femme Aglaé-Virginie Le Camus d'Houlouve, issue d'une famille noble de vieille souche. Pierre Duval, par cette union, sera propulsé dans la bonne société parisienne d'où l'idée qui fera sa célébrité : se spécialiser dans la création de petits portraits élégants de l'aristocratie et de la bourgeoisie montante.

En 1819, il participe pour la première fois au Salon de Paris. Il y sera présent jusqu'en 1853. Il prend part également aux salons de province. Dès la première présentation de 1819, il reçoit l'une des quarante-trois médailles d'or accordées directement par le roi Louis XVIII. En 1822, il expose neuf toiles dont La Réprimande, tableau acquis par la duchesse de Berry qui l'offre au roi de Naples.

En 1825, il participe aux célèbres Voyages pittoresques et romantiques dans l'ancienne France (tome II, Franche-Comté) du baron Taylor et de Charles Nodier.

En 1827, il expose cinq tableaux au Salon dont la Chasse au traque, acheté par le roi, qui lui valut une médaille de Première Classe.

En 1831, il expose onze oeuvres dont La Nourrice qui sera achetée par le roi Louis-Philippe. Les années suivantes, il continuera d'envoyer un grand nombre de petits portraits en pieds et de scènes de genre. En 1837, il fonde le musée de peinture et de sculpture de Lisieux et reçoit la légion d'honneur de son ami Alphonse de Cailleux, directeur des Musées Royaux.

Il sera Maire de Saint-Cloud en 1853-1854.

 

Par sa technique,son éclairage et son goût pour le détail, l'oeuvre de Duval Le Camus n'ai pas sans rappeler la peinture flamande mais également la production de certains de ses prédécesseurs et contemporains, tels Marguerite Gérard, Louis Léopold Boilly et surtout Martin Drölling. Si les intérieurs de Drölling le marquent dans ses premiers envois au Salon, il s'inspire également des oeuvres de son aîné François Marius Granet (1775-1849) qui remporte un vif succès avec ses intérieurs de cloîtres. Aussi, dès le salon de 1822, La Signature d'un acte de mariage , dont nous vous proposons la gravure, ou L'intérieur de l'église de Saint-Germain-L'Auxerrois remportent un grand succès. Ce dernier tableau sera acheté par la duchesse de Berry qui sera une fidèle cliente de Duval Le Camus. A ce même salon, le célèbre critique artistique Adolphe Thiers qualifiera Duval Le Camus du "plus naturel de nos peintres de genre" . 

Duval Le Camus délaisse par la suite ce genre de sujet  pour des évocations plus intimes du quotidien, des intérieurs citadins ou paysans, Il multiplie les petits formats  dont le caractère intime répond aux aspirations du moment. Outre les évocations de la vie familiale et domestique, Duval Le Camus renouvelle la scène de genre en élargissant les évocations du quotidien à la province. L'immense succès des Voyages Pittoresques et Romantiques dans l'Ancienne France qui permettent de découvrir les beautés architecturales des provinces françaises, intéressent également des artistes en quête de nouveautés. Leur but est alors de renouveler la peinture de genre en représentant de nouveaux costumes et des moeurs toujours plus pittoresques.

 

 

Philibert-Louis Debucourt

( Paris 1755 - 1832 )

Debucourt passe dans l'atelier du 1er Peintre du Roi et directeur de l'Académie de France à Rome Joseph-Marie Vien en 1774. Il est agréé à l'Académie Royale de Peinture et de Sculpture en 1781, il exécute alors dans un métier lisse quelques tableaux de genre imitant Berckheyde ou Van der Heyden (Cavalier sur une place,Louvre). À partir de 1785 environ, il s'oriente vers les estampes en couleurs et donne les premières aquatintes qui ont fait sa gloire (Promenade de la galerie du Palais-Royal,1787). Évoquant des scènes proches de celles de Lavreince ou de Baudoin, il est quelquefois fort près de Greuze (la Bénédiction paternelle,1795) et se montre peut-être sensible au retour à l'Antique teinté de préromantisme (Héro et Léandre, 1797). Sept années durant, il réalise des pièces d'une rare perfection technique, où les teintes claires, rehaussées de blancs, baignent dans une lumière harmonieuse : l'Almanach national (1791), un des chefs-d'œuvre de l'estampe révolutionnaire ; la Promenade publique(1792), brillant témoin d'un monde qui va mourir. Après la Révolution, il se consacre plutôt à la gravure de reproduction : utilisant surtout l'aquatinte et la manière noire, il a produit 558 pièces, cataloguées par Maurice Fenaille. Debucourt est toujours considéré comme le meilleur graveur de son époque.

 

Bance & Aumont

Quant à l'éditeur Charles Bance (1771-1863), associé à son neveu Hilaire Aumont, installé à partir de 1805 au 10 rue Jean-Jacques Rousseau à coté du Louvre , il appartient à une des plus célèbres familles de marchands d'estampes de Paris.

Voir la remarquable étude de Béatrice Bouvier, L'édition d'architecture à Paris au XIXème siècle, les maisons Bance et Morel et la presse architecturale, École Pratique des Hautes Études, Sciences Historiques et Philologiques, VI, Histoire et Civilisation du Livre, Éditions Droz, 2004.

 

 

photo site blog 30 549

 

 

photo site blog 30 511

 

 

photo site blog 30 556

 

 

photo site blog 30 555

 

 

photo site blog 30 540

 

 

 photo site blog 30 554

 

 

 photo site blog 30 546

 

 

photo site blog 30 484

 

 

photo site blog 30 552

 

 

photo site blog 30 523

 

 

photo site blog 30 530 

 

 

Quelques oeuvres de Pierre Duval Le Camus :

 

Duval Le Camus Mme Cherrier 1834 coll part

  P. Duval Le Camus, Madame Cherrier, 1834, collection particulière

 

 

 

Duval Le Camus La partie de Piquet salon 1819 coll part

  P. Duval Le Camus, La partie de piquet, Salon de 1819, collection particulière

 

 

 

DUVALLECAMUS-la marchande d'eau de vie au corps de garde sa

  P. Duval Le Camus, La marchande d'eau de vie au corps de garde, Salon de 1822, collection particulière

 

 

 

Duval Le Camus Comtesse de Bizemont c1835 coll part

  P. Duval Le Camus, La comtesse de Bizemont, circa 1835, collection particulière

 

 

 

duval le camus la nourrice louvre anc collec louis-copie-1

 P. Duval Le Camus, La nourrice, ancienne collection du roi Louis-Philippe, Paris musée du Louvre

 

 

 duval le camus, les bulles de savons, coll part

  P. Duval Le Camus, Les bulles de savon, collection particulière

 

 

  duval le camus trouville les bains de mer lisieus musée d'

  P. Duval Le Camus, Trouville les bains de mer, Lisieux musée d'art et d'histoire

 

 

  duval le camus paysans occupés à préparer le chanvre lis

  P. Duval Le Camus, Paysans occupés à préparer le chanvre, Lisieux musée d'art et d'histoire

 

 

  Duval-Lecamus Portrait d'un homme dans le parc de saint-clo

  P. Duval Le Camus, Portrait d'homme dans le parc de Saint-Cloud, Musée des Avelines, Saint-Cloud

 

  duval-lecamus-pierre-woman-writing-a-letter

  P. Duval Le Camus, La lettre, circa 1820, Cherbourg, musée des Beaux-Arts Thomas-Henry

 

 

 

Le Camus Mme Fontaine de bonnerive saint-cloud avelines

 P. Duval Le Camus, Madame Fontaine de Bonnerive, Saint-Cloud, musée des Avelines

 

 

 

Le Camus Fontaine de bonnerive saint-cloud avelines

 P. Duval Le Camus, Monsieur Fontaine de Bonnerive, Saint-Cloud, musée des Avelines

 

 

 

Duval Le Camus Retour de peche salon 1842 musée maritime d

 P. DuvalLe Camus, Le retour de pêche, Salon de 1842, Musée maritime de l'île de Tatihou, Saint-Vaast-La-Hougue

 

 

 

Duval Le Camus Pifferari donnant une leçon à son fils sal

 P. Duval Le Camus, Un pifferari donnant une leçon de musique à son fils, Salon de 1845, Paris musée du Louvre en dépôt à l'Assemblée Nationale

 

 

********************

 

 

Bibliographie :

Sous la direction d’Emmanuelle Le Bail, avec Jessica Volet, Les Duval Le Camus peintres de père en fils, 2010, Saint-Cloud, Musée des Avelines, 126 p. ISBN n. c.

108656

 

 

 

photo site blog 30 535

 

 

Repost 0
Published by desarnaud-antiquaire - dans Estampes - gravures
commenter cet article

Présentation

  • : desarnaud-antiquaire.over-blog.com
  • desarnaud-antiquaire.over-blog.com
  • : Tableaux, Dessins, Estampes, Sculptures, Mobilier et Objets d'Art du XIXème Siècle, avec un accent particulier pour les époques Empire - Restauration Charles X - Louis Philippe.
  • Contact

Retour à la page d'accueil

 450410-1assiette-or-2n 

   

Recherche

Au coeur du Carré Rive Gauche

Galerie Desarnaud

Nicolas Megnier-Perbet

5, rue de beaune

75007 PARIS

01 42 61 78 74

galeriedesarnaud@yahoo.fr

 

La galerie est ouverte du mardi au samedi, de 14 h à 18 h.

Le matin sur rendez-vous .

 

La galerie a été crée en hommage à Marie Jeanne Rosalie Desarnaud (1775-1842), fondatrice de "L'Escalier de Cristal" au Palais-Royal, célèbre sous la Restauration pour ses objets de cristal montés sur bronze doré. Outre du cristal des manufactures de Montcenis-Le Creusot, Baccarat, Vonèche... la galerie vous présente une sélection de dessins et de tableaux néo-classiques et romantiques, de sculptures, de mobilier et d'objets d'art de la première moitié du XIXème siècle avec un accent particulier pour le Charles X.

Nicolas Megnier-Perbet, diplomé de l'Ecole du Louvre et de Paris-IV Sorbonne, sera heureux de vous recevoir pour vous faire découvrir ses trouvailles.

 

note importante :

Par mesure de sécurité tous les objets ne sont pas conservés à la galerie. Si vous souhaitez voir un objet précis, merci de me contacter avant votre visite.