Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 juillet 2016 7 10 /07 /juillet /2016 12:41

 

 

Hotel des Monnaies à Paris, Aquatinte par Janinet & Durand, Epoque Louis XVI

 

Jean François JANINET (1752-1814)

&

Jean Nicolas Louis Durand (1760-1834)

 

 

« 1ere Vue de l’Hôtel des Monnoies de Paris, du coté de la rivière »

 

Gravure aux couleurs du temps dite aquatinte représentant un monument parisien emblématique du XVIIIème siècle : l’Hôtel de la Monnaie, quai de Conti.

 

Signée « Durand del » en bas à gauche et « Janninet scul » en bas à droite.

« A Paris chez Efnauts et Rapilly, rue St Jacques, à la Ville de Coutances, N°259

Avec privil. Du Roi »

 

EPOQUE LOUIS XVI.

 

Dimensions :

Longueur 33,7 cm.

Hauteur 28,5 cm.

 

 

Jean-Nicolas-Louis Durand (né à Paris le 18 septembre 1760 - mort à Thiais le 31 décembre 1834) architecte français et premier professeur d'architecture à la fondation de l'École centrale des travaux publics (devenue École polytechnique), est un pionnier de la maison modulaire.

Durand travailla pendant quelques années sous la direction du grand architecte Étienne-Louis Boullée. Professeur influent, il était partisan du fonctionnalisme et de l'économie dans la construction.

Chez Boullée, il fit la rencontre d'un autre élève : Jean-Thomas Thibault. Au retour de Thibault de son voyage à Rome, ils vont s'associer pour répondre aux grands concours de l'an II par lesquels la Convention nationale voulait mettre en valeur de nouvelles idées pour l'architecture publique. Ils vont proposer quinze projets dont douze ont été primés. Durand a intégré les modèles présentés dans son "Précis des leçons d'architecture données à l'École polytechnique" publié vers 1805. Les préceptes de Durand ont imprégné l'enseignement de l'architecture à l'École polytechnique jusque dans les années 1840.

 

Jean-François Janinet est un graveur à l'aquatinte en couleurs et chimiste, né à Paris en 1752, mort dans la même ville le 1er novembre 1814.

Janinet est un novateur dans la gravure en couleurs : il crée le procédé à l'aide duquel, plus tard, s'illustrera Debucourt.

François Janinet, fils d'un graveur en pierres fines qui demeurait rue Saint-Germain, près du grenier à sel, commença probablement à étudier le dessin avec son père, puis fut élève du peintre Bachelier, et entra à l'école de l'Académie Royale au mois de mars 1772, comme élève peintre. Au mois de septembre1773, 1es registres de l’Académie mentionnent son changement de domicile chez l'abbé Lucas. Janinet se forma donc seul comme graveur. Le beau Portrait de Marie-Antoinette, datant de 1774, montre notre artiste en pleine possession de son talent. Il avait 22 ans à peine. Le succès de Janinet paraît avoir été très grand car ses reproductions d'après les maîtres les plus en vogue se multiplient. Il créa de remarquables gravures d’après les plus grands maitres : Hubert Robert, Honoré Fragonard, Antoine Watteau, Bouchardon, Greuze, Clerisseau, de Machy, Pourbus, Adrian van Ostade, Pannini.

Les frères Le Campion, graveurs et marchands d'estampes, lui firent exécuter, en collaboration avec Guyot, Mlle Guyot, Chapuy et eux-mêmes, la série des petites vues rondes des monuments de Paris, d'après les dessins de Durand.

En 1781, Janinet gravait une pièce à l''occasion de la naissance du Dauphin, sous le titre de : Sentiments de la Nation, d'après J.-B. Huet. Représentant Marie-Antoinette assise en face de Louis XVl et tenant le dauphin dans ses bras. Vers la même époque, paraissaient Les Trois grâces, d'après Pellegrini, et La Toilette de Vénus, d'après F. Boucher (1783), pièce d'une très remarquable exécution.

Janinet s'était toujours senti attiré vers les sciences; il ajoutait à sa qualité de graveur celle de physicien; dans son acte de décès, il est mentionné comme graveur et chimiste. La variété que L’on remarque dans ses colorations dénote un chercheur. L'artiste eut des visées plus hautes. En 1784, l'aérostation était à la mode; Janinet s'occupa des ballons d'une façon assez sérieuse pour construire un aérostat dépassant les dimensions de ce qui avait été fait jusqu'alors.

Levachez et Charnois fondant la publication hebdomadaire des Costumes et annales des grands Théâtres de Paris en confièrent l'illustration à Janinet.

En 1791, il parut pour la première fois au Salon avec Vue du Champ de Mars au moment de la prestation du serment civique et une Frise à l'antique d'après Moitte. Au Salon de 1793, il exposa encore: La Conspiration de Catilina et La Mort de Lucrèce, d'après Moitte.

 

 

Hotel des Monnaies à Paris, Aquatinte par Janinet & Durand, Epoque Louis XVI
Hotel des Monnaies à Paris, Aquatinte par Janinet & Durand, Epoque Louis XVI
Hotel des Monnaies à Paris, Aquatinte par Janinet & Durand, Epoque Louis XVI
Hotel des Monnaies à Paris, Aquatinte par Janinet & Durand, Epoque Louis XVI
Hotel des Monnaies à Paris, Aquatinte par Janinet & Durand, Epoque Louis XVI
Hotel des Monnaies à Paris, Aquatinte par Janinet & Durand, Epoque Louis XVI
Repost 0
Published by desarnaud-antiquaire - dans Estampes - gravures
commenter cet article
10 juillet 2016 7 10 /07 /juillet /2016 12:34

 

 

Paire de Petites Sculptures de Chiens, Epoque Napoléon III

 

Ravissante paire de petites sculptures représentant deux caniches.

 

Bronze doré et marbre blanc.

Frises de perles en bronze doré.

 

Style Louis XVI.

 

EPOQUE NAPOLEON III.

 

Dimensions :

Longueur 10 cm.

Largeur 6,2 cm.

Hauteur 8,2 cm.

 

Belle dorure.

 

Paire de Petites Sculptures de Chiens, Epoque Napoléon III
Paire de Petites Sculptures de Chiens, Epoque Napoléon III
Paire de Petites Sculptures de Chiens, Epoque Napoléon III
Paire de Petites Sculptures de Chiens, Epoque Napoléon III
Paire de Petites Sculptures de Chiens, Epoque Napoléon III
Paire de Petites Sculptures de Chiens, Epoque Napoléon III
Paire de Petites Sculptures de Chiens, Epoque Napoléon III
Paire de Petites Sculptures de Chiens, Epoque Napoléon III
Paire de Petites Sculptures de Chiens, Epoque Napoléon III
Paire de Petites Sculptures de Chiens, Epoque Napoléon III
Paire de Petites Sculptures de Chiens, Epoque Napoléon III
Repost 0
Published by desarnaud-antiquaire - dans Sculptures
commenter cet article
10 juillet 2016 7 10 /07 /juillet /2016 12:26

 

 

(( VENDU ))

 

 

 

Paire de Bougeoirs en Cristal de Roche et Bronze Doré, Napoléon III

 

Ravissante paire de bougeoirs en bronze doré et cristal de roche.

 

Rare modèle représentant une main gantée portant une bague et un bracelet en forme de serpent, et tenant une tulipe.

 

Montants formés d’une boule de cristal de roche.

 

Bases en forme de collerette de dentelle et frise de feuilles d’acanthe enserrant une plaque de cristal de roche.

 

EPOQUE NAPOLEON III.

 

Dimensions :

Hauteur 22,5 cm.

Diamètre de la base 9,7 cm.

 

Belle dorure.

 

Paire de Bougeoirs en Cristal de Roche et Bronze Doré, Napoléon III
Paire de Bougeoirs en Cristal de Roche et Bronze Doré, Napoléon III
Paire de Bougeoirs en Cristal de Roche et Bronze Doré, Napoléon III
Paire de Bougeoirs en Cristal de Roche et Bronze Doré, Napoléon III
Paire de Bougeoirs en Cristal de Roche et Bronze Doré, Napoléon III
Paire de Bougeoirs en Cristal de Roche et Bronze Doré, Napoléon III
Paire de Bougeoirs en Cristal de Roche et Bronze Doré, Napoléon III
Paire de Bougeoirs en Cristal de Roche et Bronze Doré, Napoléon III
Paire de Bougeoirs en Cristal de Roche et Bronze Doré, Napoléon III
Paire de Bougeoirs en Cristal de Roche et Bronze Doré, Napoléon III
Paire de Bougeoirs en Cristal de Roche et Bronze Doré, Napoléon III
Paire de Bougeoirs en Cristal de Roche et Bronze Doré, Napoléon III
Paire de Bougeoirs en Cristal de Roche et Bronze Doré, Napoléon III
Paire de Bougeoirs en Cristal de Roche et Bronze Doré, Napoléon III
Repost 0
Published by desarnaud-antiquaire - dans Bougeoirs - flambeaux - photophores
commenter cet article
10 juillet 2016 7 10 /07 /juillet /2016 12:19

 

 

Paire de Médaillons Porte-miniatures, Epoque Restauration

 

Belle paire de médaillons représentant un empereur romain et une dame de qualité.

 

Bordures de frises de perles et de godrons.

Crochets permettant d’accrocher de petits tableaux, miniatures, médailles ou pouvant servir de porte-montre.

 

EPOQUE RESTAURATION.

 

Diamètre 7,7 cm sans le crochet et sans l’anneau.

 

Paire de Médaillons Porte-miniatures, Epoque Restauration
Paire de Médaillons Porte-miniatures, Epoque Restauration
Paire de Médaillons Porte-miniatures, Epoque Restauration
Paire de Médaillons Porte-miniatures, Epoque Restauration
Paire de Médaillons Porte-miniatures, Epoque Restauration
Paire de Médaillons Porte-miniatures, Epoque Restauration
Paire de Médaillons Porte-miniatures, Epoque Restauration
Paire de Médaillons Porte-miniatures, Epoque Restauration
Paire de Médaillons Porte-miniatures, Epoque Restauration
Paire de Médaillons Porte-miniatures, Epoque Restauration
Repost 0
Published by desarnaud-antiquaire - dans Objets d'art
commenter cet article
10 juillet 2016 7 10 /07 /juillet /2016 12:11

 

 

 

(( VENDU ))

 

 

Environs de Rome, Aquatinte par Demachy & Descourtis, 18ème Siècle

 

Pierre-Antoine Demachy (Paris 1723-1807)

&

Charles-Melchior Descourtis (Paris 1753-1820)

 

« Environs de Rome »

 

Gravure en couleurs dite aquatinte.

Signée en bas à gauche « Peint par De Machy » et en bas à droite « Gravé par C.les Descourtis ».

« A Paris chez Descourtis, Rue des Grands Degrés N°12 »

 

Cadre en bois doré.

 

EPOQUE LOUIS XVI.

 

Dimensions cadre compris :

Hauteur 43,5 cm.

Longueur 39,4 cm.

 

Rousseurs en bas dans la marge.

 

 

Pierre-Antoine Demachy est un artiste peintre français, né le 17 septembre 1723 à Paris, où il est mort le 10 septembre 1807.

Actif dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, il s’est fait une spécialité des peintures de ruines, des décors architecturaux en trompe-l’œil et surtout des vues de Paris, où il donne libre cours à son audace.

Pierre-Antoine Demachy est le fils d'Antoine Demachy, compagnon menuisier. En 1754, il fut l’élève de Giovanni Niccolo Servandoni, le plus grand scénographe de l’époque en France, d’origine italienne.

En 1755, il est agréé comme peintre d'architecture par l'Académie royale de peinture et de sculpture, et expose au Salon de 1757 à 1802. Il est reçu comme peintre d'architecture à l'Académie le 30 septembre 1758 avec Ruines d'architecture (Paris, musée du Louvre, sous le titre Un Temple en Ruine).

Demachy peint le décor en trompe-l'œil grandeur nature imitant l'architecture de la façade de l'église Sainte-Geneviève pour la pose de la première pierre par le roi Louis XV, le 6 septembre 1764. Cela lui vaut d'être nommé peintre d'architecture des décors de théâtre aux Menus-Plaisirs du roi.

Pierre Contant d'Ivry réalise le nouvel escalier du Palais-Royal en 1767. Demachy peint trois tableaux d'architecture du palais.

En 1768, Catherine II lui passe commande de tableaux par l'intermédiaire de son ambassadeur à Paris, le prince Galitzine.

L'atelier du peintre Jean-François Amand, au palais du Louvre, est attribué à Demachy en 1769. Il va y former des élèves.

En 1775, à la mort de François-Hubert Drouais, il est élu conseiller à l'Académie.

Pierre-Antoine Demachy est l'auteur de nombreux tableaux sur les monuments de Paris, en particulier du palais du Louvre. En 1762, il a représenté le marché Saint-Germain au moment de son incendie. Ils sont l'occasion de montrer la vie quotidienne dans les rues parisiennes : on aperçoit des lavandières, le linge étendu le long des quais, les hommes et les vaches se rafraichissant, les bateliers débarquant. Il montre l'envol des mongolfières aux Tuileries en 1784.

À la demande de Jean-Baptiste Marie Pierre, directeur de l'Académie royale de peinture et de sculpture, le comte d'Angiviller lui écrit en 1783 qu'il accorde « au sieur Machy, peintre célèbre de ruines et de fabriques, la somme de 500 livres »

En 1784, il loge au premier étage du palais du Louvre.

Spécialiste reconnu dans ce domaine, le 1er avril 1786, Demachy fut nommé professeur de perspective à l’Académie de peinture, succédant à Jacques-Sébastien Leclerc.

Avec Jean-Jacques Bachelier, le 1er décembre 1787, il adresse un mémoire au comte d'Angiviller sur la conservation des tableaux du roi.

Les Tablettes de renommée ou du vrai mérite et d'indications générales des artistes célèbres mentionnent les artistes qui sont logés par privilège royal au palais du Louvre : Brenet, Doyen, Renou, van Loo, Vien, Demachy, Huet, Hubert Robert…

Ses tableaux ont laissé le témoignage de plusieurs évènements de la Révolution.

En 1792, avec d'autres artistes, il reçoit commande de tableaux « d'encouragement » pour lesquels il est payé 200 livres par l'Académie.

En 1793 et 1794, il est nommé membre de commission ou scrutateur de la Commune générale des arts qui a remplacé l'Académie.

 

 

Charles-Melchior Descourtis (1753-1820) est un des plus grands graveurs français de son époque. Il était un élève de Jean-François Janinet et, comme lui, spécialisé dans la production de gravures de couleur dite aquatinte. Parmi ses oeuvres connues, les toutes premières sont une série de quatre gravures des vues de Paris et de Rome d’après des peintures de Pierre Antoine Demachy de 1784. Il a collaboré avec Janinet sur les illustrations pour Vues remarquables des montagnes de la Suisse (1785). Il est aussi très connu pour ses quatre gravures d’après les scènes de genre de Nicolas-Antoine Taunay, notamment Mariage au Village (1785) et son pendant, la Foire de Village (1788).

Descourtis a aussi produit un certain nombre de gravures de portrait, dont la Princesse Wilhelmine de Prusse (1791). A partir des années 1790, il a gravé de nombreuses œuvres d’après Jean-Frederic Schall, et une superbe et célèbre série d'illustrations du roman de Bernardin de Saint-Pierre « Paul et Virginie » (1788).

 

 

Environs de Rome, Aquatinte par Demachy & Descourtis, 18ème Siècle
Environs de Rome, Aquatinte par Demachy & Descourtis, 18ème Siècle
Environs de Rome, Aquatinte par Demachy & Descourtis, 18ème Siècle
Environs de Rome, Aquatinte par Demachy & Descourtis, 18ème Siècle
Environs de Rome, Aquatinte par Demachy & Descourtis, 18ème Siècle
Environs de Rome, Aquatinte par Demachy & Descourtis, 18ème Siècle
Environs de Rome, Aquatinte par Demachy & Descourtis, 18ème Siècle
Environs de Rome, Aquatinte par Demachy & Descourtis, 18ème Siècle
Repost 0
Published by desarnaud-antiquaire - dans Estampes - gravures
commenter cet article
10 juillet 2016 7 10 /07 /juillet /2016 12:00

 

 

Empereur Hadrien, Médaillon en Bronze, Epoque Restauration

 

L’empereur Hadrien.

 

Rare médaillon en bronze doré et bronze patiné.

Hadrien est représenté en buste portant une couronne de laurier.

 

EPOQUE RESTAURATION.

 

Diamètre : 9,2 cm.

 

 

Hadrien, né le 24 janvier 76 à Italica et mort le 10 juillet 138 à Baïes, est un empereur romain de la dynastie des Antonins. Il succède en 117 à Trajan et règne jusqu'à sa mort. Empereur humaniste, lettré, poète et philosophe à la réputation pacifique, il rompt avec la politique expansionniste de son prédécesseur, s'attachant à pacifier et à structurer administrativement l'Empire, tout en consolidant des frontières fragiles.

À la mort de son père, Hadrien devint le pupille et l'héritier présomptif de Trajan. De fait, l'empereur était son plus proche parent. De plus, Hadrien épousa Sabine, la petite-nièce de Trajan.

Hadrien, chaperonné par un empereur-soldat comme Trajan, ne pouvait que recevoir une solide formation militaire. Cet intellectuel fut donc parachuté dans des légions casernées dans les coins les plus perdus de l'Empire. Sur les frontières du Rhin et du Danube, par exemple, où il exerça les fonctions de tribun militaire. Il accompagna ensuite Trajan dans sa campagne contre les Parthes.

À la mort de Trajan en 117, Hadrien devint empereur.

Contrairement à son prédécesseur et malgré sa formation militaire, le nouvel empereur avait peu de goût pour la guerre. Hadrien renonça donc à la politique impérialiste et expansionniste de Trajan. Des conquêtes de ce dernier, il ne garda que la Dacie et l'Arabie et abandonna les provinces les plus exposées (Arménie majeure, Mésopotamie).

Pour bien fixer les frontières, pour les protéger et délimiter clairement les limites de l'Imperium romanum, Hadrien renforça le "limes" germanique. En Grande-Bretagne, il fit construire une muraille (le "Mur d'Hadrien") qui, de l'embouchure de la Tyne au golfe de Solway, protégeait les provinces romaines des invasions des Pictes d'Écosse.

Au cours de son règne (117-138), Hadrien effectua cinq grands voyages qui furent autant de tournées d'inspections. Par exemple, des monnaies indiquent qu'il séjourna à Lyon vers 121-122., y fit construire un nouvel aqueduc et restaura le théâtre et l'amphithéâtre. Plus au Sud, à Nîmes, il édifia une basilique en l'honneur de son ancienne protectrice, l'impératrice-douairière Plotine.

Tous ses voyages furent l’occasion de construire de prestigieux monuments à la gloire de l’empire romain.

Ces périples lui fournirent aussi l'opportunité de se faire une idée plus juste de la situation de son Empire, des besoins de ses habitants, de l'état de l'armée et surtout d'assouvir sa vaste curiosité. Car Hadrien, même s'il était fasciné par l'hellénisme (on le surnommait "Graeculus", "le petit Grec") connaissait la diversité des cultures de ses vastes états.

Hadrien passa ses dernières années dans sa villa (Villa Hadriana) qu'il s'était fait construire à Tibur et avait décorée des reproductions des plus belles œuvres d'art admirées au cours de ses voyages. À Rome même, l'empereur fit édifier le mausolée impérial (Moles Adriani) qui deviendra le Château Saint-Ange.

 

Empereur Hadrien, Médaillon en Bronze, Epoque Restauration
Empereur Hadrien, Médaillon en Bronze, Epoque Restauration
Empereur Hadrien, Médaillon en Bronze, Epoque Restauration
Empereur Hadrien, Médaillon en Bronze, Epoque Restauration
Empereur Hadrien, Médaillon en Bronze, Epoque Restauration
Empereur Hadrien, Médaillon en Bronze, Epoque Restauration
Empereur Hadrien, Médaillon en Bronze, Epoque Restauration
Empereur Hadrien, Médaillon en Bronze, Epoque Restauration
Repost 0
Published by desarnaud-antiquaire - dans Souvenirs historiques Objets d'art
commenter cet article
3 juillet 2016 7 03 /07 /juillet /2016 17:12

 

 

 

(( VENDU ))

 

 

Antinous, d'Après l'Antique, Buste en Bronze, Italie 19e Siècle

 

ANTINOUS

D’après l’antique.

 

Buste en bronze patiné sur socle mouluré en marbre noir et marbre Vert de Mer.

 

Reprise en buste sur piédouche de la célèbre statue monumentale d’Antinoüs conservée au musée Pio-Clementino du Vatican.

 

Dédicace en latin sur une plaque de bronze sur le socle :

« CELINAE.ET.EVGENI.AMPHOVX.ANNIS.CONNVBII.L.FAVSTE.

PERACTIS.HOC.PIGNVS.AMORIS.FILII.NEPOTESQVE.OBTVLERE.A.D.M.DCCC.XC.IX »

(Céline et Eugène Amphoux, pour leur 50 ans de mariage, ont confirmé cet engagement. Offert par leurs fils et petit-fils. Année 1899)

 

ITALIE, FIN XIXème SIECLE.

 

Dimensions :

Buste : hauteur 35 cm x longueur 21,3 cm.

Colonne : hauteur 13 cm x diamètre 14,1 cm.

Hauteur totale : 48 cm.

 

Henri Hyppolite Eugène Amphoux (Paris 1823-1904) était Ingénieur des Mines et un membre important de l’Eglise Evangélique Réformée de Florence. Il épousa le 10 octobre 1849 Jeanne Pauline Céline Vincent (1828-1910). Le couple était établi à Roccalbagna au sud de Sienne en Toscane où ils occupèrent une propriété agricole familiale.

 

L’Antinoüs du Vatican :

Cette sculpture provient des fouilles menées de 1792 à 1793 dans la zone d'une villa d'Hadrien, située près de Palestrina, l'ancienne Praeneste. Restaurée par Giovanni Pierantoni, elle fut exposée au Palais Braschi jusqu'en 1844, quand elle fut achetée par le Musée du Latran et transférée enfin à son emplacement actuel. Antinoüs, le favori de l'empereur Hadrien (117-138 apr. J.-C.), est représenté sous les traits syncrétistes de Dionysos-Osiris. Les boucles sont ornées d'une couronne de feuilles et de baie de lierre ; il porte sur sa tête un diadème, qui était surmonté d'un uréus (cobra) ou d'une fleur de lotus, qui a été remplacé, lors de la restauration du XIXème siècle, par une sorte de pomme de pin. On peut date cette œuvre immédiatement après la mort d'Antinoüs qui périt noyé dans les eaux du Nil en 130 apr- J.-C et que l'empereur Hadrien fit ensuite diviniser.

 

Biographie d’Antinoüs :

Antinoüs est un jeune homme originaire de Bithynie ayant vécu au IIème siècle ap. J.-C., connu comme favori de l'empereur romain Hadrien. Il meurt âgé de 20 ans environ, noyé dans le Nil. Divinisé par Hadrien, Antinoüs est représenté par un grand nombre d'œuvres d'art qui en font l'un des visages les plus célèbres de l'Antiquité.

Aucun texte ne mentionne le lieu ni la date de sa rencontre avec l’empereur Hadrien. Selon toute vraisemblance, elle a lieu à l'hiver 123 ou au printemps 124, lors de la visite de l'empereur à Claudiopolis. Il devient alors le favori d'Hadrien. Sa présence dans l'entourage impérial n'est mentionnée officiellement qu'en 130, lors du voyage d'Hadrien en Égypte. En octobre, il trouve la mort noyé dans le Nil, dans la région d’Hermopolis Magna dans des circonstances restées mystérieuses. L’empereur Hadrien est très affecté par la mort de son favori. De leur côté, les Egyptiens divinisent le jeune homme : ils voient dans les noyés du Nil les serviteurs d'Osiris. Une ville est même fondée sur le fleuve, Antinoupolis. Hadrien encourage le développement de la nouvelle religion en multipliant les œuvres d'art à l'effigie du jeune homme. Les Grecs reconnaissent également en Antinoüs un avatar d'Hermès. En 131-132 sont fondés les Antinoeia, jeux réservés aux éphèbes mêlant épreuves gymniques et concours musicaux. À Rome, le culte finit par s'implanter et sera le dernier grand culte introduit avant l'arrivée du christianisme.

 

Antinous, d'Après l'Antique, Buste en Bronze, Italie 19e Siècle
Antinous, d'Après l'Antique, Buste en Bronze, Italie 19e Siècle
Antinous, d'Après l'Antique, Buste en Bronze, Italie 19e Siècle
Antinous, d'Après l'Antique, Buste en Bronze, Italie 19e Siècle
Antinous, d'Après l'Antique, Buste en Bronze, Italie 19e Siècle
Antinous, d'Après l'Antique, Buste en Bronze, Italie 19e Siècle
Antinous, d'Après l'Antique, Buste en Bronze, Italie 19e Siècle
Antinous, d'Après l'Antique, Buste en Bronze, Italie 19e Siècle
Antinous, d'Après l'Antique, Buste en Bronze, Italie 19e Siècle
Antinous, d'Après l'Antique, Buste en Bronze, Italie 19e Siècle
Antinous, d'Après l'Antique, Buste en Bronze, Italie 19e Siècle
Antinous, d'Après l'Antique, Buste en Bronze, Italie 19e Siècle
Antinous, d'Après l'Antique, Buste en Bronze, Italie 19e Siècle
Antinous, d'Après l'Antique, Buste en Bronze, Italie 19e Siècle
Antinous, d'Après l'Antique, Buste en Bronze, Italie 19e Siècle
Antinous, d'Après l'Antique, Buste en Bronze, Italie 19e Siècle
Antinous, d'Après l'Antique, Buste en Bronze, Italie 19e Siècle
Antinous, d'Après l'Antique, Buste en Bronze, Italie 19e Siècle
Antinous, d'Après l'Antique, Buste en Bronze, Italie 19e Siècle
Antinous, d'Après l'Antique, Buste en Bronze, Italie 19e Siècle
Antinous, d'Après l'Antique, Buste en Bronze, Italie 19e Siècle
Antinous, d'Après l'Antique, Buste en Bronze, Italie 19e Siècle
Repost 0
Published by desarnaud-antiquaire - dans Sculptures
commenter cet article
3 juillet 2016 7 03 /07 /juillet /2016 17:02

 

 

Ecole de Joseph Nigg, Paire de Vases de Fleurs, Aquarelles

 

Ecole de Joseph Nigg (1782-1863)

 

Paire de vases de fleurs sur entablement de marbre.

 

Aquarelle.

 

Encadrement en églomisé noir et or.

Cadres en bois doré.

 

MILIEU DU XIXème SIECLE.

 

Dimensions :

Aquarelle : hauteur 53,7 cm x longueur 37,5 cm.

Cadre : hauteur 69,7 cm x longueur 52,5 cm.

 

Joseph Nigg (1782 - 1863) était un peintre autrichien, spécialisé dans la peinture sur porcelaine. Nigg a étudié à l'Académie des Beaux-Arts de Vienne avec Johann Baptist Drechsler. De 1800 à 1843, Nigg a travaillé comme peintre de fleurs à la une manufacture de porcelaine de Vienne. À partir de 1835, ce poste lui permet également d’organiser des cours de peinture à la manufacture. Avec l'avènement de l'ère Biedermeier, la peinture de fleurs devint immensément populaire.

En plus de travailler sur porcelaine, Nigg a également créé des peintures à l'huile, aquarelles et pastels. Nigg est mort à Vienne le 19 Septembre 1863. 

 

Ecole de Joseph Nigg, Paire de Vases de Fleurs, Aquarelles
Ecole de Joseph Nigg, Paire de Vases de Fleurs, Aquarelles
Ecole de Joseph Nigg, Paire de Vases de Fleurs, Aquarelles
Ecole de Joseph Nigg, Paire de Vases de Fleurs, Aquarelles
Ecole de Joseph Nigg, Paire de Vases de Fleurs, Aquarelles
Ecole de Joseph Nigg, Paire de Vases de Fleurs, Aquarelles
Ecole de Joseph Nigg, Paire de Vases de Fleurs, Aquarelles
Ecole de Joseph Nigg, Paire de Vases de Fleurs, Aquarelles
Ecole de Joseph Nigg, Paire de Vases de Fleurs, Aquarelles
Ecole de Joseph Nigg, Paire de Vases de Fleurs, Aquarelles
Ecole de Joseph Nigg, Paire de Vases de Fleurs, Aquarelles
Ecole de Joseph Nigg, Paire de Vases de Fleurs, Aquarelles
Ecole de Joseph Nigg, Paire de Vases de Fleurs, Aquarelles
Ecole de Joseph Nigg, Paire de Vases de Fleurs, Aquarelles
Repost 0
Published by desarnaud-antiquaire - dans Dessins - aquarelles
commenter cet article
3 juillet 2016 7 03 /07 /juillet /2016 16:52

 

 

 

(( VENDU ))

 

 

Presse-papier au Moujik, Malachite et Bronze Doré, Russie 19e Siècle

 

Amusant presse-papier au moujik.

 

Malachite et bronze doré.

 

Le moujik ou paysan de Russie, ce grand personnage de la littérature et de la culture russe, est représenté allongé tenant son couvre-chef.

 

RUSSIE, SECONDE MOITIE DU XIXème SIECLE.

 

Dimensions :

Longueur 15,8 cm.

Largeur 10,6 cm.

Hauteur 6,6 cm.

 

Presse-papier au Moujik, Malachite et Bronze Doré, Russie 19e Siècle
Presse-papier au Moujik, Malachite et Bronze Doré, Russie 19e Siècle
Presse-papier au Moujik, Malachite et Bronze Doré, Russie 19e Siècle
Presse-papier au Moujik, Malachite et Bronze Doré, Russie 19e Siècle
Presse-papier au Moujik, Malachite et Bronze Doré, Russie 19e Siècle
Presse-papier au Moujik, Malachite et Bronze Doré, Russie 19e Siècle
Presse-papier au Moujik, Malachite et Bronze Doré, Russie 19e Siècle
Presse-papier au Moujik, Malachite et Bronze Doré, Russie 19e Siècle
Presse-papier au Moujik, Malachite et Bronze Doré, Russie 19e Siècle
Presse-papier au Moujik, Malachite et Bronze Doré, Russie 19e Siècle
Presse-papier au Moujik, Malachite et Bronze Doré, Russie 19e Siècle
Repost 0
Published by desarnaud-antiquaire - dans Art du bureau Sculptures
commenter cet article
3 juillet 2016 7 03 /07 /juillet /2016 16:43

 

 

Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III

 

Rare paire de cassolettes formant bougeoirs.

 

Malachite et bronze doré.

 

Modèle tripode en athénienne avec un riche décor de têtes de béliers, guirlandes de pampres de vigne, feuilles de laurier, feuilles d’acanthe, pommes de pin et flammes.

 

STYLE LOUIS XVI.

 

SECONDE MOITIE DU XIXème SIECLE.

 

Très belle dorure.

 

Dimensions :

Hauteur 25,2 cm.

Longueur de la base 10 cm. 

 

 

Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III
Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III
Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III
Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III
Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III
Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III
Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III
Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III
Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III
Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III
Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III
Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III
Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III
Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III
Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III
Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III
Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III
Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III
Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III
Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III
Repost 0
Published by desarnaud-antiquaire - dans Bougeoirs - flambeaux - photophores
commenter cet article

Présentation

  • : desarnaud-antiquaire.over-blog.com
  • desarnaud-antiquaire.over-blog.com
  • : Tableaux, Dessins, Estampes, Sculptures, Mobilier et Objets d'Art du XIXème Siècle, avec un accent particulier pour les époques Empire - Restauration Charles X - Louis Philippe.
  • Contact

Retour à la page d'accueil

 450410-1assiette-or-2n 

   

Recherche

Au coeur du Carré Rive Gauche

Galerie Desarnaud

Nicolas Megnier-Perbet

5, rue de beaune

75007 PARIS

01 42 61 78 74

galeriedesarnaud@yahoo.fr

 

La galerie est ouverte du mardi au samedi, de 14 h à 18 h.

Le matin sur rendez-vous .

 

La galerie a été crée en hommage à Marie Jeanne Rosalie Desarnaud (1775-1842), fondatrice de "L'Escalier de Cristal" au Palais-Royal, célèbre sous la Restauration pour ses objets de cristal montés sur bronze doré. Outre du cristal des manufactures de Montcenis-Le Creusot, Baccarat, Vonèche... la galerie vous présente une sélection de dessins et de tableaux néo-classiques et romantiques, de sculptures, de mobilier et d'objets d'art de la première moitié du XIXème siècle avec un accent particulier pour le Charles X.

Nicolas Megnier-Perbet, diplomé de l'Ecole du Louvre et de Paris-IV Sorbonne, sera heureux de vous recevoir pour vous faire découvrir ses trouvailles.

 

note importante :

Par mesure de sécurité tous les objets ne sont pas conservés à la galerie. Si vous souhaitez voir un objet précis, merci de me contacter avant votre visite.