Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 octobre 2016 7 23 /10 /octobre /2016 12:54

 

 

Colonnade en forme de temple. Epoque Empire - Restauration.

 

Grande colonnade formant temple.

 

 

Bois doré et bois recouvert de papier marbré Vert de Mer et de papier doré.

 

Ce temple est composé de quatre colonnes sur piédestaux surmontées d'un entablement mouluré et de quatre arcs en décrochement, couronnés d'une boule dorée.

 

 

EPOQUE EMPIRE - RESTAURATION.

PREMIER QUART DU XIXème SIÈCLE.

 

 

Dimensions:

Hauteur 123 cm.

Longueur 54,5 cm. 

Largeur 30 cm. 

 

Patine et usure du temps

 

Superbe et grand objet de décoration.

 

 

Colonnade en forme de temple. Epoque Empire - Restauration.
Colonnade en forme de temple. Epoque Empire - Restauration.
Colonnade en forme de temple. Epoque Empire - Restauration.
Colonnade en forme de temple. Epoque Empire - Restauration.
Colonnade en forme de temple. Epoque Empire - Restauration.
Colonnade en forme de temple. Epoque Empire - Restauration.
Colonnade en forme de temple. Epoque Empire - Restauration.
Colonnade en forme de temple. Epoque Empire - Restauration.
Colonnade en forme de temple. Epoque Empire - Restauration.
Colonnade en forme de temple. Epoque Empire - Restauration.
Colonnade en forme de temple. Epoque Empire - Restauration.
Colonnade en forme de temple. Epoque Empire - Restauration.

Partager cet article

Repost0
15 juillet 2016 5 15 /07 /juillet /2016 08:51

 

 

Paire de Candélabres, Style Louis XVI, époque Napoléon III

 

Très belle paire de candélabres de style Louis XVI.

 

Bronze doré et ciselé, marbre bleu Turquin et marbre griotte.

 

Modèle à deux branches de lumière, corps du candélabre en forme de vase à deux anses en marbre bleu Turquin et bronze doré, socle circulaire en marbre griotte et contre-socle carré en marbre bleu Turquin et bronze doré.

Quatre petits pieds décorés de feuilles d’acanthe.

Beau décor raffiné de rosaces, guirlandes, feuilles d’acanthe, pommes de pin…

 

STYLE LOUIS XVI.

 

EPOQUE NAPOLEON III.

 

Belle dorure.

 

Dimensions :

Hauteur 52 cm.

Base 12 cm de coté.

 

Paire de Candélabres, Style Louis XVI, époque Napoléon III
Paire de Candélabres, Style Louis XVI, époque Napoléon III
Paire de Candélabres, Style Louis XVI, époque Napoléon III
Paire de Candélabres, Style Louis XVI, époque Napoléon III
Paire de Candélabres, Style Louis XVI, époque Napoléon III
Paire de Candélabres, Style Louis XVI, époque Napoléon III
Paire de Candélabres, Style Louis XVI, époque Napoléon III
Paire de Candélabres, Style Louis XVI, époque Napoléon III
Paire de Candélabres, Style Louis XVI, époque Napoléon III
Paire de Candélabres, Style Louis XVI, époque Napoléon III
Paire de Candélabres, Style Louis XVI, époque Napoléon III

Partager cet article

Repost0
3 juillet 2016 7 03 /07 /juillet /2016 16:43

 

 

Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III

 

Rare paire de cassolettes formant bougeoirs.

 

Malachite et bronze doré.

 

Modèle tripode en athénienne avec un riche décor de têtes de béliers, guirlandes de pampres de vigne, feuilles de laurier, feuilles d’acanthe, pommes de pin et flammes.

 

STYLE LOUIS XVI.

 

SECONDE MOITIE DU XIXème SIECLE.

 

Très belle dorure.

 

Dimensions :

Hauteur 25,2 cm.

Longueur de la base 10 cm. 

 

 

Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III
Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III
Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III
Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III
Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III
Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III
Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III
Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III
Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III
Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III
Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III
Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III
Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III
Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III
Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III
Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III
Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III
Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III
Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III
Paire de Cassolettes Bougeoirs, Malachite et Bronze Doré, Epoque Napoléon III

Partager cet article

Repost0
3 juillet 2016 7 03 /07 /juillet /2016 15:53

 

 

Jean Alexandre Boquet (1752-1828), Portrait de Jeune Femme, Miniature, Fin 18ème Siècle

 

JEAN ALEXANDRE BOQUET dit le jeune.

(Paris 1752-1828)

 

« Portrait de Jeune Femme au Chapeau de Paille »

 

Miniature sur ivoire signée « Boquet » en bas à gauche sur le piédestal.

La jeune modèle est représenté assise portant une robe blanche vaporeuse à l’antique ornée de rubans bleu marine et coiffée d’un chapeau de paille orné d’un ruché de rubans bleu marine.

Dans son coffret d’origine en maroquin vert olive décoré aux petits fers à dorer à motif de frises de ruban et de guirlande.

 

FIN XVIIIème SIECLE.

 

Dimensions :

Diamètre de la miniature 6 cm.

Diamètre du coffret 7,5 cm.

 

Jean Alexandre Boquet est issu d’une famille d’artistes. Son père Jean-Louis Boquet était peintre ornemaniste et marchand d'éventails à Paris rue du Bourg l’Abbé, à l’enseigne du « Bouquet de l’Eventail », puis en 1770, rue St Honoré. Il fut ensuite marchand bijoutier, orfèvre et graveur amateur. Son oncle, Louis René Boquet (1717-1814) était dessinateur de costumes de l'Opéra, inspecteur des Menus-Plaisirs du roi, membre de l'Académie royale de musique. Pierre-Louis Boquet (1741-1823) était dessinateur. Simon-Louis Boquet (1743-1833) était sculpteur, membre de l'Académie royale de peinture et de sculpture. Pierre-Jean Boquet (1750-1817) était peintre paysagiste. Rosalie Boquet (1753-1794) était miniaturiste, peintre et pastelliste, membre de l'Académie de Saint-Luc, mariée au valet de chambre du roi Louis XVI et concierge du château de la Muette Louis Filleul de Besne (1729-1787).

Jean-Alexandre Boquet entra avec son frère Pierre-Jean à l’école de l’Académie, comme élèves protégés de Jean-Baptiste Le Prince (1734-1781) puis par le peintre Loutherbourg. Jean-Alexandre (Paris, 31 mars 1752 – Paris, 22 janvier 1828) fut probablement employé aux peintures à la manufacture de Sèvres en 1809- 1810. Jean de La Tynna dans son Almanach du Commerce de Paris, 1811, signale « Boquet jeune [peintre] en miniature, rue Taranne, 12 ». A cette adresse se trouvait une manufacture de porcelaine, et Jean-Alexandre Boquet continua par la suite dans cette technique. Il exposa en 1819 et 1822 au Salon de Paris des œuvres sur porcelaine et des scènes de genre, ainsi qu’aux Salons de Lille (1822) et de Douai (1823).

 

Jean Alexandre Boquet (1752-1828), Portrait de Jeune Femme, Miniature, Fin 18ème Siècle
Jean Alexandre Boquet (1752-1828), Portrait de Jeune Femme, Miniature, Fin 18ème Siècle
Jean Alexandre Boquet (1752-1828), Portrait de Jeune Femme, Miniature, Fin 18ème Siècle
Jean Alexandre Boquet (1752-1828), Portrait de Jeune Femme, Miniature, Fin 18ème Siècle
Jean Alexandre Boquet (1752-1828), Portrait de Jeune Femme, Miniature, Fin 18ème Siècle
Jean Alexandre Boquet (1752-1828), Portrait de Jeune Femme, Miniature, Fin 18ème Siècle
Jean Alexandre Boquet (1752-1828), Portrait de Jeune Femme, Miniature, Fin 18ème Siècle
Jean Alexandre Boquet (1752-1828), Portrait de Jeune Femme, Miniature, Fin 18ème Siècle

Partager cet article

Repost0
26 juin 2016 7 26 /06 /juin /2016 09:11

 

 

Paire de statues en bronze doré, Femmes drapées à l'antique, Style Renaissance

 

Paire de statues en bronze doré représentant deux figures féminines drapées à l’antique.

 

Socles tripodes richement décorés de guirlandes, coquilles, frises de godrons, mascarons, pieds griffes à têtes de félins, faunes et têtes d’hommes barbus.

 

Style Renaissance.

 

EPOQUE NAPOLEON III.

 

Dimensions :

Hauteur 33,6 cm.

Base 18,2 cm de coté.

 

Paire de statues en bronze doré, Femmes drapées à l'antique, Style Renaissance
Paire de statues en bronze doré, Femmes drapées à l'antique, Style Renaissance
Paire de statues en bronze doré, Femmes drapées à l'antique, Style Renaissance
Paire de statues en bronze doré, Femmes drapées à l'antique, Style Renaissance
Paire de statues en bronze doré, Femmes drapées à l'antique, Style Renaissance
Paire de statues en bronze doré, Femmes drapées à l'antique, Style Renaissance
Paire de statues en bronze doré, Femmes drapées à l'antique, Style Renaissance
Paire de statues en bronze doré, Femmes drapées à l'antique, Style Renaissance
Paire de statues en bronze doré, Femmes drapées à l'antique, Style Renaissance
Paire de statues en bronze doré, Femmes drapées à l'antique, Style Renaissance
Paire de statues en bronze doré, Femmes drapées à l'antique, Style Renaissance
Paire de statues en bronze doré, Femmes drapées à l'antique, Style Renaissance
Paire de statues en bronze doré, Femmes drapées à l'antique, Style Renaissance
Paire de statues en bronze doré, Femmes drapées à l'antique, Style Renaissance
Paire de statues en bronze doré, Femmes drapées à l'antique, Style Renaissance
Paire de statues en bronze doré, Femmes drapées à l'antique, Style Renaissance
Paire de statues en bronze doré, Femmes drapées à l'antique, Style Renaissance
Paire de statues en bronze doré, Femmes drapées à l'antique, Style Renaissance
Paire de statues en bronze doré, Femmes drapées à l'antique, Style Renaissance
Paire de statues en bronze doré, Femmes drapées à l'antique, Style Renaissance
Paire de statues en bronze doré, Femmes drapées à l'antique, Style Renaissance
Paire de statues en bronze doré, Femmes drapées à l'antique, Style Renaissance
Paire de statues en bronze doré, Femmes drapées à l'antique, Style Renaissance
Paire de statues en bronze doré, Femmes drapées à l'antique, Style Renaissance
Paire de statues en bronze doré, Femmes drapées à l'antique, Style Renaissance
Paire de statues en bronze doré, Femmes drapées à l'antique, Style Renaissance

Partager cet article

Repost0
19 juin 2016 7 19 /06 /juin /2016 09:51

 

 

Paire de Bougeoirs en Argent Massif, Style Louis XVI, époque Napoléon III

 

Paire de flambeaux en argent massif.

 

Beau modèle avec un fut à trois faces en forme de gaines surmontées de trois têtes de faunes.

Richement décoré et ciselé de motifs de feuilles d’acanthe, rosaces et godrons.

Avec ses bobèches d’origine.

 

STYLE LOUIS XVI.

 

SECONDE MOITIE DU XIXème SIECLE.

 

Poinçons :

- Poinçon de titre 800/1000.

- Poinçons illisibles.

- Poinçons français de garantie au charançon utilisé à partir de 1838 pour ouvrage étranger en argent.

 

POIDS : 495 g.

 

Dimensions :

Diamètre de la base 11 cm.

Hauteur 20,5 cm.

 

(Par mesure de sécurité, l'argenterie n'est pas conservée à la galerie. Les objets sont visibles uniquement sur rendez-vous.)

 

Paire de Bougeoirs en Argent Massif, Style Louis XVI, époque Napoléon III
Paire de Bougeoirs en Argent Massif, Style Louis XVI, époque Napoléon III
Paire de Bougeoirs en Argent Massif, Style Louis XVI, époque Napoléon III
Paire de Bougeoirs en Argent Massif, Style Louis XVI, époque Napoléon III
Paire de Bougeoirs en Argent Massif, Style Louis XVI, époque Napoléon III
Paire de Bougeoirs en Argent Massif, Style Louis XVI, époque Napoléon III
Paire de Bougeoirs en Argent Massif, Style Louis XVI, époque Napoléon III
Paire de Bougeoirs en Argent Massif, Style Louis XVI, époque Napoléon III
Paire de Bougeoirs en Argent Massif, Style Louis XVI, époque Napoléon III
Paire de Bougeoirs en Argent Massif, Style Louis XVI, époque Napoléon III
Paire de Bougeoirs en Argent Massif, Style Louis XVI, époque Napoléon III
Paire de Bougeoirs en Argent Massif, Style Louis XVI, époque Napoléon III
Paire de Bougeoirs en Argent Massif, Style Louis XVI, époque Napoléon III
Paire de Bougeoirs en Argent Massif, Style Louis XVI, époque Napoléon III
Paire de Bougeoirs en Argent Massif, Style Louis XVI, époque Napoléon III
Paire de Bougeoirs en Argent Massif, Style Louis XVI, époque Napoléon III

Partager cet article

Repost0
10 mai 2016 2 10 /05 /mai /2016 14:24

 

 

Gobelet de Mariage, Cristal du Creusot, Début 19ème Siècle

 

Beau gobelet de mariage ou de naissance.

 

MANUFACTURE DE CRISTAL DE MONTCENIS LE CREUSOT.

 

Gobelet forme tulipe en cristal taillé et gravé.

Décor finement gravé de guirlandes de roses, frise d'oves et d'un écusson avec initiale.

 

Avec son étui d'origine en cuir avec un motif gaufré sur le couvercle typique des créations de cette époque.

 

DÉBUT XIXème SIÈCLE.

 

En parfait état.

 

Objet typique des ateliers parisiens de gravure sur cristal avec un travail d'une grande finesse. Ces ateliers, comme celui de Madame Desarnaud à l'Escalier de Cristal, utilisaient des objets en cristal du Creusot et réalisaient le travail de décor à la demande. Ces objets de luxe étaient vendus en particulier dans les boutiques du Palais-Royal ou les passages couverts célèbres au début du XIXème siècle comme la Galerie Vivienne ou la Galerie Colbert.

 

Montcenis n'était qu'un hameau jusqu'en 1781, date à laquelle il fut décidé d'y débuter la construction de la fonderie royale, première usine métallurgique d'Europe continentale à produire de la fonte "au coke", selon une technique anglaise.

C’est à la même époque que l'information parvient à MM. Lambert et Boyer, en charge d’édifier à Sèvres une manufacture de verre, où couler le cristal à la façon anglaise. Ils sont entravés dans leur entreprise par le coût élevé du transport de charbon jusqu'à la manufacture de Sèvres, équipée depuis 1740 de fours à porcelaine. Connaissant la réputation des mines de Montcenis et la construction prochaine du canal du Centre, reliant Rhone et Loire, ils abandonnèrent Sèvres et décidèrent en 1782 de venir à Montcenis où l’on vit surgir la Manufacture des Cristaux de la Reine de Montcenis.

La présence du charbon a été un facteur déclencheur, mais on trouvait aussi à proximité le sable fin, le plomb, l'argile pour la fabrication des réfractaires, et le grès servant à fabriquer les meules pour la taille du cristal.

Donc en 1785, la décision est prise de déménager la "Manufacture des cristaux et émaux de la Reine" Marie-Antoinette, alors située à Sèvres, près d'un centre de production de houille. Les bâtiments sont construits en 1786 suivant les plans de l' architecte Barthélemy Jeanson. C'est l'embryon de la ville du Creusot : dès 1787, le Conseil d’État ordonne le transfert de la Manufacture des Cristaux de la Reine au Creusot, près de Montcenis, en Bourgogne. La manufacture est immédiatement réunie aux fonderies royales de Montcenis et d' Indret, société par actions partagée entre les sociétés Lambert, Boyer et Cie, Périer, Bettinger et Cie, et le roi Louis XVI.

Dès 1788, la Cristallerie rivalisait avec les cristalleries anglaises. Pendant la Révolution elle perdit ses prestigieux clients et dut fabriquer du verre ordinaire. Le père Chapet dirigea la cristallerie jusqu'en 1812. Il mit au point le verre optique au plomb, incrusta dans le verre des portraits, sujets religieux en cristallo-cérames...

Les établissements du Creusot passent à partir de 1796 progressivement sous le contrôle de la famille Chagot. Les frères Chagot feront faire de grands progrès à la Manufacture et ils eurent de nombreuses médailles d'or et d'argent aux Expositions de l'Industrie au Louvre. Mais suite à des difficultés financières, des querelles de succession et la forte concurrence de Baccarat, en 1832 la manufacture est achetée par les cristalleries de Saint-Louis et Baccarat qui font éteindre les fours et s'entendent pour supprimer ainsi un redoutable concurrent. Les bâtiments sont acquis en 1837 par la société Schneider et Cie et transformés en résidence (le château de La Verrerie) pour la célèbre et puissante famille des Maitres de Forges, les Schneider.

 

Gobelet de Mariage, Cristal du Creusot, Début 19ème Siècle
Gobelet de Mariage, Cristal du Creusot, Début 19ème Siècle
Gobelet de Mariage, Cristal du Creusot, Début 19ème Siècle
Gobelet de Mariage, Cristal du Creusot, Début 19ème Siècle
Gobelet de Mariage, Cristal du Creusot, Début 19ème Siècle
Gobelet de Mariage, Cristal du Creusot, Début 19ème Siècle
Gobelet de Mariage, Cristal du Creusot, Début 19ème Siècle
Gobelet de Mariage, Cristal du Creusot, Début 19ème Siècle
Gobelet de Mariage, Cristal du Creusot, Début 19ème Siècle
Gobelet de Mariage, Cristal du Creusot, Début 19ème Siècle
Gobelet de Mariage, Cristal du Creusot, Début 19ème Siècle
Gobelet de Mariage, Cristal du Creusot, Début 19ème Siècle
Gobelet de Mariage, Cristal du Creusot, Début 19ème Siècle
Gobelet de Mariage, Cristal du Creusot, Début 19ème Siècle
Gobelet de Mariage, Cristal du Creusot, Début 19ème Siècle
Gobelet de Mariage, Cristal du Creusot, Début 19ème Siècle

Partager cet article

Repost0
5 mai 2016 4 05 /05 /mai /2016 14:54

 

 

SUPPRESSION DU RAYON MODE, ACCESSOIRES DE MODE ET TISSUS ANCIENS.

 

ANCIEN PRIX : 350 €

NOUVEAU PRIX : 200 €

(Envoi en colissimo recommandé : Pour la France 10 €)

 

Porte-monnaie Romantique en Sablé de Perles, époque Restauration

 

Ravissant porte-monnaie ou bourse en sablé de perles.

 

Décor double-face sur deux registres d'une frise de fleurs polychromes sur fond blanc et turquoise; et d'une frise de motif de boteh inspiré des cashmeres sur fond bordeaux.

Perle en sablé de couleur turquoise.

 

Monture en métal doré repoussé à décor de rosaces et feuilles d'acanthe.

 

Intérieur en soie beige.

 

EPOQUE RESTAURATION

 

Dimensions :

10,7 x 8 cm.

 

La technique du sablé, aujourd'hui disparue, est restée longtemps un réel mystère.

A la fin du XVIIème siècle on voit apparaître en France des objets d'une totale perfection, qui vont se développer au XVIIIe siècle et se poursuivre dans la première moitié du XIXème siècle.

Ni tissées, ni tricotées, ni crochetées, on compte plus de 150 minuscules perles (environ 1mm) au centimètre carré. Le nom " sablé " veut simplement rappeler que les objets raffinés qui en sont faits, sont recouverts de perles aussi fines que le sable.

Des recherches récentes ont pu établir avec certitude que le sablé consiste en une technique qui allie l'enfilage au nouage, plus proche de certains points de dentelle que de la broderie. Disposées en quinconce, les minuscules perles forment une mosaïque serrée. L'enfilage est fait sur des fils de soie, disposés en rangée en respectant le motif souhaité. Ces fils sont ensuite tendus sur un cadre puis les rangées de perles sont reliées les unes aux autres par un réseau noué qui positionne chaque perle et donne une stabilité au tissu ainsi obtenu. Les motifs décoratifs sont faits de fleurs, de personnages ou d'animaux, accompagnés parfois d'une dédicace.

Ce minutieux travail va être appliqué à quelques objets précieux et élégants tels des coffrets, pochettes, bourses ou aumônières, reliures de carnet, étuis nécessaire, voire des chaussures ou des parements de costume.
La production est si peu importante qu'on l'attribue à des mains anonymes, à des couventines ou aux dames de la noblesse. Destiné dès le XVIIIème à la haute société et parfois également réalisé par des mains princières, on dit aussi que cet art a été enseigné, sur les conseils de la marquise de Maintenon, aux pensionnaires de la Maison royale de Saint Cyr, chargée de l'éducation des jeunes filles nobles et pauvres. Cet art se développe dans la première moitié du XIXème siècle avant de s'éteindre.

 

Porte-monnaie Romantique en Sablé de Perles, époque Restauration
Porte-monnaie Romantique en Sablé de Perles, époque Restauration
Porte-monnaie Romantique en Sablé de Perles, époque Restauration
Porte-monnaie Romantique en Sablé de Perles, époque Restauration
Porte-monnaie Romantique en Sablé de Perles, époque Restauration
Porte-monnaie Romantique en Sablé de Perles, époque Restauration
Porte-monnaie Romantique en Sablé de Perles, époque Restauration
Porte-monnaie Romantique en Sablé de Perles, époque Restauration

Partager cet article

Repost0
5 mai 2016 4 05 /05 /mai /2016 14:28

 

 

SUPPRESSION DU RAYON MODE, ACCESSOIRES DE MODE ET TISSUS ANCIENS.

 

ANCIEN PRIX : 350 €

NOUVEAU PRIX : 200 €

(Envoi en colissimo recommandé : Pour la France 10 €)

 

Porte-monnaie en Sablé de Perles, époque Restauration

 

Ravissant porte-monnaie ou bourse en sablé de perles.

 

Décor double-face d'une rosace dans un octogone entourée d'une guirlande de fleurs.

Monture en acier facetté.

Intérieur en soie beige.

 

EPOQUE RESTAURATION

 

Dimensions :

9,2 x 8,3 cm.

 

La technique du sablé, aujourd'hui disparue, est restée longtemps un réel mystère.

A la fin du XVIIème siècle on voit apparaître en France des objets d'une totale perfection, qui vont se développer au XVIIIe siècle et se poursuivre dans la première moitié du XIXème siècle.

Ni tissées, ni tricotées, ni crochetées, on compte plus de 150 minuscules perles (environ 1mm) au centimètre carré. Le nom " sablé " veut simplement rappeler que les objets raffinés qui en sont faits, sont recouverts de perles aussi fines que le sable.

Des recherches récentes ont pu établir avec certitude que le sablé consiste en une technique qui allie l'enfilage au nouage, plus proche de certains points de dentelle que de la broderie. Disposées en quinconce, les minuscules perles forment une mosaïque serrée. L'enfilage est fait sur des fils de soie, disposés en rangée en respectant le motif souhaité. Ces fils sont ensuite tendus sur un cadre puis les rangées de perles sont reliées les unes aux autres par un réseau noué qui positionne chaque perle et donne une stabilité au tissu ainsi obtenu. Les motifs décoratifs sont faits de fleurs, de personnages ou d'animaux, accompagnés parfois d'une dédicace.

Ce minutieux travail va être appliqué à quelques objets précieux et élégants tels des coffrets, pochettes, bourses ou aumônières, reliures de carnet, étuis nécessaire, voire des chaussures ou des parements de costume.
La production est si peu importante qu'on l'attribue à des mains anonymes, à des couventines ou aux dames de la noblesse. Destiné dès le XVIIIème à la haute société et parfois également réalisé par des mains princières, on dit aussi que cet art a été enseigné, sur les conseils de la marquise de Maintenon, aux pensionnaires de la Maison royale de Saint Cyr, chargée de l'éducation des jeunes filles nobles et pauvres. Cet art se développe dans la première moitié du XIXème siècle avant de s'éteindre.

 

Porte-monnaie en Sablé de Perles, époque Restauration
Porte-monnaie en Sablé de Perles, époque Restauration
Porte-monnaie en Sablé de Perles, époque Restauration
Porte-monnaie en Sablé de Perles, époque Restauration
Porte-monnaie en Sablé de Perles, époque Restauration
Porte-monnaie en Sablé de Perles, époque Restauration
Porte-monnaie en Sablé de Perles, époque Restauration

Partager cet article

Repost0
5 mai 2016 4 05 /05 /mai /2016 11:17

 

 

Tabatière en Coquillage et Argent Massif, 18ème Siècle

 

Belle tabatière Louis XV.

 

Coquillage avec sa monture en argent massif.

 

Couvercle à charnière en forme de coquille Saint-Jacques ouvragée sur une monture à décor de cotes.

 

Deux poinçons XVIIIème sur la bordure du couvercle.

Poids brut : 65 g.

 

XVIIIème SIÈCLE.

 

Dimensions :

Longueur 8 cm.

Largeur 4,4 cm.

Hauteur 3,8 cm.

 

En parfait état.

 

(Par mesure de sécurité, l'argenterie et les objets précieux ne sont pas conservés à la galerie. Les objets sont visibles uniquement sur rendez-vous.)

 

Tabatière en Coquillage et Argent Massif, 18ème Siècle
Tabatière en Coquillage et Argent Massif, 18ème Siècle
Tabatière en Coquillage et Argent Massif, 18ème Siècle
Tabatière en Coquillage et Argent Massif, 18ème Siècle
Tabatière en Coquillage et Argent Massif, 18ème Siècle
Tabatière en Coquillage et Argent Massif, 18ème Siècle
Tabatière en Coquillage et Argent Massif, 18ème Siècle
Tabatière en Coquillage et Argent Massif, 18ème Siècle
Tabatière en Coquillage et Argent Massif, 18ème Siècle
Tabatière en Coquillage et Argent Massif, 18ème Siècle
Tabatière en Coquillage et Argent Massif, 18ème Siècle

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : desarnaud-antiquaire.over-blog.com
  • : Tableaux, Dessins, Estampes, Sculptures, Mobilier et Objets d'Art du XIXème Siècle, avec un accent particulier pour les époques Empire - Restauration Charles X - Louis Philippe.
  • Contact

Retour à la page d'accueil

 450410-1assiette-or-2n 

   

Recherche

Au coeur du Carré Rive Gauche

Galerie Desarnaud

Nicolas Megnier-Perbet

5, rue de beaune

75007 PARIS

01 42 61 78 74

galeriedesarnaud@yahoo.fr

 

La galerie est ouverte du mardi au samedi, de 14 h à 18 h.

Le matin sur rendez-vous .

 

La galerie a été crée en hommage à Marie Jeanne Rosalie Desarnaud (1775-1842), fondatrice de "L'Escalier de Cristal" au Palais-Royal, célèbre sous la Restauration pour ses objets de cristal montés sur bronze doré. Outre du cristal des manufactures de Montcenis-Le Creusot, Baccarat, Vonèche... la galerie vous présente une sélection de dessins et de tableaux néo-classiques et romantiques, de sculptures, de mobilier et d'objets d'art de la première moitié du XIXème siècle avec un accent particulier pour le Charles X.

Nicolas Megnier-Perbet, diplomé de l'Ecole du Louvre et de Paris-IV Sorbonne, sera heureux de vous recevoir pour vous faire découvrir ses trouvailles.

 

note importante :

Par mesure de sécurité tous les objets ne sont pas conservés à la galerie. Si vous souhaitez voir un objet précis, merci de me contacter avant votre visite.