Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2010 6 11 /12 /décembre /2010 21:40

 

 

(( VENDU ))

 

 

Superbe et amusante sculpture en terre-cuite grandeur nature d'un chien Mâtin de Naples

 

fffffffffffff 088    

Son histoire remonte au molosse d'Epire dont les habitants (Les Molosses) sélectionnaient des chiens, qu'on décrit généralement comme monstrueux et qui étaient utilisés pour la guerre. En 550 avant notre ère, le roi d'Epire offrit l'un de ses chiens à Cyrus, Roi des Perses pour qu'il combatte le lion et l'éléphant.

 

On le retrouve au IVe siècle avant notre ère, auprès d'Alexandrele Grand pour l'aider à conquérir le monde. On pense qu'il parvint en Italie vers le 1 er siècle où, très vite, il allait être utilisé pour la garde. Un observateur de l'époque, Columelle, évoque un chien redoutable toujours choisi de couleur sombre, pour se confondre avec les ténèbres. Les jeux du cirque firent de lui le chien de combat idéal, contre les fauves ou les gladiateurs et il fut largement employé par les légions, comme chien de guerre semant la terreur dans les rangs ennemis.

 

Les riches Patriciens trouvèrent en lui un cerbère intraitable, pour protéger leurs riches demeures à la campagne, en particulier autour de Naples. Le terme "Mâtin" ou "Mastino" est utilisé en Italie dès 1200, il vient du latin Mausuetus (apprivoisé), Dante dira qu'il est utilisé pour poursuivre les voleurs: "Mastin agile à poursuivre les bandits " et en 1400 la description qu'en fait un écrivain Florentin, Soderini, est éloquente : "II y a des Mâtins ayant la tête grande et grosse, dont le cou occupe la troisième partie de sa personne, grande et large gueule, les cils grands, les arcades poilues et frisées, les oreilles grandes et pendantes, les yeux rouges sont luisants et vivaces, les aboiements pénétrants et coléreux, poitrails larges et poilus ainsi que de larges épaules, le cou gros, les jointures des membres longues, les pieds et les ongles larges".

 

Pourtant, l'entretien de ces redoutables gardiens était onéreux et la race périclita, au point qu'elle faillit disparaître. Elle fut sauvé par les Espagnols, venus d'Aragon, qui occupèrent le royaume de Naples, de 1442 à 1713. Ils avaient amené avec eux les fameux "Perros de Presa" (chien de prise), des molosses également très robustes qu'ils croisèrent avec les quelques Mâtins qui demeuraient dans le Sud de l'Italie, pour la garde des Mastineria (fermes fortifiées). Les sujets produits trouvèrent diverses utilisations en dehors de la garde et on les vit employés par l'aristocratie, comme chiens de chasse pour le sanglier ou, comme chiens de ronde par les milices privées chargées de protéger certains quartiers.

 

  fffffffffffff 091

 

Ce charmant toutou repose sur un grand coussin, à quatre pompons de passementerie aux angles, taillé dans un châle en cashmere du XIXème siècle.

    fffffffffffff 084

 

dans un parfait état

    fffffffffffff 056

 

XIXème SIECLE

 

 

dimension du chien : 79 cm de long, 33 cm de large, 31 cm de haut

dimension du coussin : 93 x 46 cm

  fffffffffffff 087

 

 

  Photo site blog 6 104

Partager cet article

Repost 0
Published by desarnaud-antiquaire - dans Sculptures
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : desarnaud-antiquaire.over-blog.com
  • desarnaud-antiquaire.over-blog.com
  • : Tableaux, Dessins, Estampes, Sculptures, Mobilier et Objets d'Art du XIXème Siècle, avec un accent particulier pour les époques Empire - Restauration Charles X - Louis Philippe.
  • Contact

Retour à la page d'accueil

 450410-1assiette-or-2n 

   

Recherche

Au coeur du Carré Rive Gauche

Galerie Desarnaud

Nicolas Megnier-Perbet

5, rue de beaune

75007 PARIS

01 42 61 78 74

galeriedesarnaud@yahoo.fr

 

La galerie est ouverte du mardi au samedi, de 14 h à 18 h.

Le matin sur rendez-vous .

 

La galerie a été crée en hommage à Marie Jeanne Rosalie Desarnaud (1775-1842), fondatrice de "L'Escalier de Cristal" au Palais-Royal, célèbre sous la Restauration pour ses objets de cristal montés sur bronze doré. Outre du cristal des manufactures de Montcenis-Le Creusot, Baccarat, Vonèche... la galerie vous présente une sélection de dessins et de tableaux néo-classiques et romantiques, de sculptures, de mobilier et d'objets d'art de la première moitié du XIXème siècle avec un accent particulier pour le Charles X.

Nicolas Megnier-Perbet, diplomé de l'Ecole du Louvre et de Paris-IV Sorbonne, sera heureux de vous recevoir pour vous faire découvrir ses trouvailles.

 

note importante :

Par mesure de sécurité tous les objets ne sont pas conservés à la galerie. Si vous souhaitez voir un objet précis, merci de me contacter avant votre visite.