Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 09:21

 

RARE SOUVENIR HISTORIQUE

 

photo site blog 22 032

 

Princesse Marie d'Orléans

(Palerme 1813 - Pise 1839)

 

Dessin rehaussé d'aquarelle

 

"Esquisses de personnages féminins"

 

provenant d'un album de la princesse Marie

 

photo site blog 22 037

 

photo site blog 22 039

 

photo site blog 22 034

 

Marie Christine Caroline Adélaïde Françoise Léopoldine d'Orléans, princesse française et, par son mariage, duchesse de Wurtemberg (1837), est née à Palerme le 12 avril 1813 et est morte à Pise le 6 janvier 1839. C'est une personnalité de la Monarchie de Juillet et un sculpteur renommé.

 

La princesse est la deuxième fille de Louis-Philippe 1er (1773-1850), roi des Français, et de son épouse la reine Mare-Amélie de Bourbon (1782-1866), princesse des Deux-Siciles.

 

Le 17 octobre 1837, Marie d'Orléans épouse le prince Alexandre de Wurtemberg (1804-1881), fils d'Alexandre de Wurtemberg (1771-1833) et de sa femme Antoinette de Saxe-Cobourg-Saalfeld (1779-1824). Cadet d'une famille souveraine allemande , Alexandre est le neveu, par son père, du roi Frédéric 1er de Wurtemberg, et, par sa mère, du roi des Belges Léopold 1er.

 

Au début de 1834, du fait de la consolidation de la monarchie de Juillet et d'une meilleure acceptation de Louis-Philippe par les monarques d'Europe, le roi des Deux-Siciles, Ferdinand II, donne son consentement au mariage de la princesse Marie avec l'un de ses frères cadets. Léopold des Deux-Siciles (1813-1860), comte de Syracuse, demi-frère de la duchesse de Berry, 

 

Toutefois, à la suite des troubles insurrectionnels qui touchent la France en avril 1834, la cour de Naples exige que la princesse reçoive immédiatement la part de la fortune de la maison d'Orléans qui lui est échue en vertu de la donation-partage faite par Louis-Philippe au profit de ses enfants à la veille de son accession au trône, le 7 aout 1830. Cette prétention, jugée déraisonnable par Louis-Philippe, fait échouer le projet de mariage.

 

En 1837, la princesse Marie finit donc par épouser le prince Alexandre de Wurtemberg. Le mariage est en grande partie dû à l'intervention du roi des Belges, oncle du jeune marié. La cérémonie a lieu le 18 octobre 1837 au Grand Trianon de Versailles, que Louis-Philippea fait restaurerpour son usage personnel. Le mariage civil est célébré par le chancelier Pasquier, le mariage catholique par l'évêque de Versailleset le mariage luthérien par le pasteur Cuvier. Des réceptions sont ensuite données pendant plusieurs jours par le roi et la reine.

 

En 1838, la duchesse de Wurtemberg, rongée par la tuberculose pulmonaire, part pour Pise avec l'espoir que le climat favorisera sa guérison. Son frère, le duc de Nemours, est envoyé auprès d'elle par son père et sa mère et arrive juste avant la mort de la princesse, le 6 janvier 1839. Elle est inhumée dans la chapelle royale de Dreux, nécropole des Orléans, le 27 janvier.

 

 

 Ary Scheffer, portrait de la princesse Marie d'Orléans, 1830, Paris Musée de la Vie RomantiqueVie-romantique-3654

 

 

Élève d'Ary Scheffer, la princesse Marie est douée d'un talent artistique reconnu. Pratiquant la sculpture et le dessin, elle a laissé nombre d'œuvres, dont certaines sont au Château de Versailles, au Musée de Dordrecht au Pays-Bas, - deux bronzes sont en dépôt au musée de la Vie romantique à Paris - ainsi qu'au musée Condé, dans le château de Chantilly.

 

Du 18 avril au 21 juillet 2008, le musée du Louvre a présenté la première exposition majeure de ses œuvres et de ses effets personnels. Cette exposition a été complétée par une autre au Musée Condé de Chantilly. 

Marie d'Orléans, princesse et artiste romantique, est une figure hautement révélatrice des aspirations de son époque.
À travers un ensemble de peintures, de meubles et d'objets personnels - dont des prêts consentis par son descendant le duc de Wurtemberg, le musée du Louvre a proposé une évocation de son salon gothique et de l'univers intime de Marie d'Orléans. Des dessins et sculptures, dont plusieurs sur le thème de Jeanne d'Arc, ont été présentés. Le Louvre a rendu ainsi hommage à un témoin exceptionnel du goût 1830. Cette évocation a été complétée par l'exposition du musée Condé de Chantilly organisée parallèlement sur Marie d'Orléans, à partir des souvenirs de son frère, le duc d'Aumale.

 

   

 

photo site blog 22 026

 

 

photo site blog 22 025

 

 

Les oeuvres de la princesse Marie d'Orléans sont très rares sur le Marché. La majorité est conservé dans les musées ou dans les collections des princes d'Orléans

 

Dimensions :

dessin 35 x 24,5 cm

avec le cadre 56 x 45 cm

 

 

PROVENANCE :

 

COLLECTION DU PRINCE HENRI D'ORLEANS, COMTE DE PARIS (1908-1999)

 

le-comte-et-la-comtesse-de-paris-en-2004 10783 w460

Leurs Altesses Royales Monseigneur le Comte de Paris et Madame la Comtesse de Paris

 

BIBLIOGRAPHIE :

 

Catalogue de l'exposition "Marie d'Orléans, princesse et artiste romantique, 1813-1839" Paris Musée du Louvre & Musée Condé au château de Chantilly, Somogy Éditions d'Art 2008 

 

photo site blog 22 062

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by desarnaud-antiquaire - dans Souvenirs historiques
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : desarnaud-antiquaire.over-blog.com
  • desarnaud-antiquaire.over-blog.com
  • : Tableaux, Dessins, Estampes, Sculptures, Mobilier et Objets d'Art du XIXème Siècle, avec un accent particulier pour les époques Empire - Restauration Charles X - Louis Philippe.
  • Contact

Retour à la page d'accueil

 450410-1assiette-or-2n 

   

Recherche

Au coeur du Carré Rive Gauche

Galerie Desarnaud

Nicolas Megnier-Perbet

5, rue de beaune

75007 PARIS

01 42 61 78 74

galeriedesarnaud@yahoo.fr

 

La galerie est ouverte du mardi au samedi, de 14 h à 18 h.

Le matin sur rendez-vous .

 

La galerie a été crée en hommage à Marie Jeanne Rosalie Desarnaud (1775-1842), fondatrice de "L'Escalier de Cristal" au Palais-Royal, célèbre sous la Restauration pour ses objets de cristal montés sur bronze doré. Outre du cristal des manufactures de Montcenis-Le Creusot, Baccarat, Vonèche... la galerie vous présente une sélection de dessins et de tableaux néo-classiques et romantiques, de sculptures, de mobilier et d'objets d'art de la première moitié du XIXème siècle avec un accent particulier pour le Charles X.

Nicolas Megnier-Perbet, diplomé de l'Ecole du Louvre et de Paris-IV Sorbonne, sera heureux de vous recevoir pour vous faire découvrir ses trouvailles.

 

note importante :

Par mesure de sécurité tous les objets ne sont pas conservés à la galerie. Si vous souhaitez voir un objet précis, merci de me contacter avant votre visite.