Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par desarnaud-antiquaire

 

 

photo site blog 40 268

 

 

Importante coupe en cristal taillé.

 

Forme navette sur une base rectangulaire.

 

CRISTALLERIE DE VONECHE

 

DEBUT XIXème SIECLE

 

Dimensions :

Longueur 40,8 cm x Largeur 19 cm x Hauteur 18,8 cm

 

Dans un état parfait.

 

 

La Verrerie Impériale et Royale de Vonêche (commune de Beauraing, Sud de la Belgique) fut fondée par P.N. Mathys et ses associés, sur un octroi de l'impératrice Marie-Thérèse, le 14 aout 1778, dans le Namurois en Belgique. Il engagea Gaspard Andrès, directeur de la Verrerie de Monthermé, pour diriger l'entreprise ainsi que des ouvriers verriers de France et d'Allemagne. Si bien que la production put démarrer le 10 décembre 1779. À ses débuts, l'entreprise produisait du verre à vitre et une verrerie taillée d'une matière légèrement grisée.

 

Les bouleversements politiques de la fin du XVIIIème siècle vont complètement changer la destinée de la petite verrerie. En effet, appuyé par l'empereur Napoléon qui est désireux de contrecarrer le blocus continental anglais et le monopole des cristalleries de Waterford, Aimé-Gabriel d'Artigues (1773-1848), qui dirigeait les Verreries Royales de Saint-Louis-les-Bitche et y avait introduit un procédé de fabrication du minium, rachète la verrerie en 1802. Très vite ce dernier agrandit non seulement la verrerie, mais il y construit la plus grande cristallerie continentale d'Europe du Premier Empire français.

 

Après la chute de l'Empereur Napoléon Ier, la nouvelle configuration politique de l'Europe fait basculer le grand industriel français dans de grandes difficultés financières. Contraint de s’adresser à Louis XVIII pour redresser son entreprise, ce dernier accepte sous la condition expresse qu’il crée une cristallerie à Baccarat.

 

Sous l'Empire et la Restauration, le cristal de vonêche remporte un immense succès. Outre les arts de la table, ce cristal sert à orner de somptueux objets tels que pendules, lustres.. et même du mobilier. La cristallerie fournit de célèbres fabricants : par exemple le cristal brut envoyé à Paris,  est taillé à la célèbre boutique de Madame Desarnaud « A l'Escalier de cristal », situé dans les galeries du Palais royal, et à Bruxelles à la manufacture royale.

 

Après la révolution belge de 1830, deux de ses meilleurs collaborateurs (François Kemlin et Auguste Lelièvre) et de deux cent cinquante ouvriers le quittent et ils iront, dit-on, fonder la cristallerie du Val-Saint-Lambert à Seraing. Les difficultés financières deviennent insurmontables et Aimé-Gabriel d’Artigues est obligé de revendre à contrecœur son entreprise à la cristallerie de Baccarat. C'est donc bien Vonêche qui a donné naissance aux cristalleries du Val-Saint-Lambert et de Baccarat.

 

Aujourd'hui il ne reste plus rien de cette célèbre manufacture de cristal sinon le très beau château de Aimé-Gabriel d'Artigues.

 

800PX--1.JPG

 

Bibliographie :

  L'Art verrier en Wallonie de 1802 à nos jours, Crédit Communal, Liège, 1985

♦ Jacques Toussaint, ed. Bicentenaire de la cristallerie de Vonêche 1802-2002.Namur, 2002

 

 

photo site blog 40 263

 

 

photo site blog 40 260

 

 

photo site blog 40 267

 

 

photo site blog 40 266

 

 

photo site blog 40 254

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article