Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par desarnaud-antiquaire

Jacques Laudin (1627-1695) émail de Limoges, Saint Antoine de Padoue, époque Louis XIV

 

Bel émail de Limoges par Jacques Laudin (1627-1695) :
“SAINT ANTOINE DE PADOUE”

Email polychrome de forme rectangulaire sur plaque de cuivre.

Saint Antoine de Padoue est représenté dans un ovale, portant la Bible surmontée de l’Enfant Jésus portant la Croix et tenant une palme de martyr.
Entourage de fleurs stylisées en cabochons et de rinceaux dorés, rares dans ce type de représentation religieuse.

Légendé en bordure basse “S.ANTONIUS DE PADUA”.
Monogrammé “IL” en bas à droite pour Jacques I Laudin (1627-1695)
Signé et monogrammé au dos “Laudin emaillieur à Limoges J.L.”

Dimensions :
Vue : hauteur 12,6 cm x longueur 9,5 cm.
Cadre : hauteur 18,6 cm x longueur 15,7 cm.

EPOQUE LOUIS XIV.

Email dans un bel état de conservation.

Cadre en bois doré de style Louis XIV du XIXème siècle.

Fernando Martins de Bulhões, en religion frère Antoine, né en 1195 à Lisbonne et mort le 13 juin 1231 près de Padoue (Italie), est un prêtre franciscain, maître de doctrine spirituelle, prédicateur de renom et thaumaturge, qui fut canonisé en 1232, moins d’un an après sa mort.
Représenté sous les traits d'un homme jeune et mince tenant dans ses bras l'Enfant Jésus assis sur une bible, il est un des saints les plus populaires.
Fernando Martins de Bulhões est né vers 1195 à Lisbonne, dans une famille noble et militaire. Il étudie au monastère de la Sainte-Croix de Coimbra. A 15 ans, il entre chez les chanoines réguliers de saint Augustin de saint Vincent.
En 1220, les dépouilles des franciscains martyrs du Maroc sont ramenées au Portugal. Le témoignage de ces vies bouleverse le jeune prêtre de 25 ans et le conduit à demander son admission parmi les disciples de François d'Assise; il y devient «frère Antoine» en hommage à Saint Antoine du désert, premier ermite chrétien connu.
À sa demande, il part en mission au Maroc, mais doit être rapatrié en Europe dès 1221 pour des problèmes de santé. Son bateau est poussé par les vents vers la côte de Sicile, où il rencontre les franciscains de Messine. Il participe au côté de François d'Assise au chapitre général du 30 mai 1221, et passe près d'un an au couvent de Montepaolo, pratiquement isolé du reste de la communauté.
En 1222, François d'Assise l'envoie prêcher en Italie et en France.
Antoine connaissait très bien la théologie, et ses prédications rencontrent un succès important. Il prêche et enseigne la théologie à Bologne, puis va s'établir dans le Sud de la France, à Toulouse et à Montpellier, favorisant la conversion de nombreux cathares. Il fonde un monastère à Brive, où il obtient de nombreuses conversions. Sa connaissance remarquable des Saintes Écritures lui fait conférer le titre de «Trésor vivant de la Bible» par le pape Grégoire IX, qui ne cache pas son admiration.
En1226, il est custode de Limoges et, en1227, après la mort du fondateur de son ordre, François d'Assise, il est provincial d'Italie du Nord, tout en continuant ses prêches et ses controverses face aux albigeois. En1230, Il est envoyé à Rome, où il devient l'un des conseillers du pape Grégoire IX, qui s'interroge sur la validité du testament de François d'Assise.
En 1231, il est envoyé à Padoue, où il poursuit ses prêches durant le Carême. Il meurt d'hydropisie et d'épuisement le13 juin suivant, à Arcella, près de Padoue à l'âge de 36 ans.
Antoine est canonisé dès le 30 mai 1232 par le pape Grégoire IX, en raison d'une quarantaine de guérisons.
À partir du XVIIème siècle, il est également invoqué pour retrouver les objets perdus, puis pour recouvrer la santé et, enfin, pour exaucer un vœu. L'idée d'invoquer saint Antoine pour retrouver les objets perdus vient du fait qu'un voleur (qui deviendra un pieux novice) lui aurait dérobé ses commentaires sur les Psaumes et se serait ensuite senti obligé de les lui rendre.
Les récits le concernant contiennent de nombreux épisodes surnaturels, comme sa faculté de bilocation, celle de se faire entendre et comprendre des poissons (épisode se déroulant à Rimini et narré dans les Fioretti de saint François d’Assise), ou l'épisode selon lequel il aurait une nuit tenu l'Enfant Jésus dans ses bras.

 

Jacques Laudin (1627-1695) émail de Limoges, Saint Antoine de Padoue, époque Louis XIV
Jacques Laudin (1627-1695) émail de Limoges, Saint Antoine de Padoue, époque Louis XIV
Jacques Laudin (1627-1695) émail de Limoges, Saint Antoine de Padoue, époque Louis XIV
Jacques Laudin (1627-1695) émail de Limoges, Saint Antoine de Padoue, époque Louis XIV
Jacques Laudin (1627-1695) émail de Limoges, Saint Antoine de Padoue, époque Louis XIV
Jacques Laudin (1627-1695) émail de Limoges, Saint Antoine de Padoue, époque Louis XIV
Jacques Laudin (1627-1695) émail de Limoges, Saint Antoine de Padoue, époque Louis XIV
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :