Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par desarnaud-antiquaire

Gladiateur Borghèse, Sculpture en Bronze d'après l'Antique, XIXème Siècle

 


LE GLADIATEUR BORGHESE.
D'après l’antique.


Sculpture en bronze patiné.
Socle en marbre noir.

Sculpture complète avec le bouclier et le glaive.

XIXème SIECLE.

Dimensions :
Socle seul : longueur 24,7 cm x largeur 11,7 cm x hauteur 10,2 cm.
Bronze seul : longueur 30 cm x largeur 15 cm x hauteur 24,2 cm.
TOTAL : longueur 34 cm x largeur 16 cm x hauteur 34,4 cm.

Ce bronze est inspiré du Gladiateur Borghèse, œuvre grecque datant de l'époque hellénistique (323 av. J.-C. – 30 av. J.-C.). Conservé dès le XVIIIème siècle dans la collection italienne des princes Borghèse, le gladiateur représente en réalité un guerrier en action, combattant. On la reconnaît comme une sculpture dont l'auteur serait Agasias d'Éphèse, fils de Dôsithéos, grâce à une signature de l'artiste sur le tronc d'arbre. Elle se trouve de nos jours dans la galerie Daru au musée du Louvre. Depuis sa redécouverte il y a près de quatre siècles, la silhouette élancée et dynamique du Gladiateur Borghèse n'a cessé d'occuper une place de choix dans les œuvres les plus importantes que nous a léguées l'Antiquité.
C'est durant la première décennie du XVIIème siècle que les vestiges de la statue ont été découverts à Nettuno, port situé au sud de Rome, au cours de recherches faites sous l'autorité du cardinal Scipion Borghèse sur le site de l'antique Antium ou l'on trouvait la villa antique de Néron. Les fragments recueillis ont été probablement confiés à Nicolas Cordier, un sculpteur qui travaillait pour la famille Borghèse pour sa restauration. La sculpture rejoindre les collections du cardinal au sein du casino Borghèse, à l'intérieur d'une salle qui lui sera particulièrement vouée. La sculpture devient une icône de l'art grec antique.
Elle va être connue dans toute l'Europe, entraînant de nombreuses copies et moulages. De ce fait, en 1630, le roi Jacques Ier d'Angleterre en obtient un moulage et fait réaliser une édition en bronze pour les jardins du palais Saint-James. Au cours du XVIIIème siècle, la renommée de la statue ne faiblit pas, elle demeure pour les uns un gladiateur et pour les autres un pugiliste (sorte de boxeur), un discobole mais aussi une figuration de Léonidas (roi appartenant à la famille des Agiades de Sparte) ou d'Ajax (héros de la guerre de Troie). L'historien de l'art allemand Winckelmann est l'un des premiers à réfuter la statue comme la représentation d'un gladiateur puisque les grecs ne connaissaient pas les spectacles de gladiateurs, il décrit l’œuvre comme un guerrier courageux.
En 1807, le prince Camille Borghèse est forcé de céder 695 chefs-d'œuvre antiques de sa collection à son beau-frère l'empereur Napoléon Ier par décret impérial du 27 septembre 1807. La sculpture est aujourd’hui exposée dans la Galerie Daru au Musée du Louvre.

 

Gladiateur Borghèse, Sculpture en Bronze d'après l'Antique, XIXème Siècle
Gladiateur Borghèse, Sculpture en Bronze d'après l'Antique, XIXème Siècle
Gladiateur Borghèse, Sculpture en Bronze d'après l'Antique, XIXème Siècle
Gladiateur Borghèse, Sculpture en Bronze d'après l'Antique, XIXème Siècle
Gladiateur Borghèse, Sculpture en Bronze d'après l'Antique, XIXème Siècle
Gladiateur Borghèse, Sculpture en Bronze d'après l'Antique, XIXème Siècle
Gladiateur Borghèse, Sculpture en Bronze d'après l'Antique, XIXème Siècle
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article