Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2016 4 05 /05 /mai /2016 11:46

 

 

 

(( VENDU ))

 

 

Boite Précieuse en Vermeil et Pyrite, Ecosse, Dublin 1821

 

Belle boite dite tabatière en vermeil et pyrite.

 

Monture ouvragée en vermeil ornée d'un couvercle à charnière enchâssant une plaque de pyrite brillante comme un pavage de diamants.

 

Inscription gravée d'une dédicace : "C.E. to C.E."

 

Poinçons :

- deux poinçons de la ville de Dublin.

- poinçon tete de souverain utilisé en Ecosse de 1819 à 1890 pour certifier le paiement des taxes.

- poinçon lettre-date pour 1821.

- deux poinçons français au cygne pour l'argent d'importation.

 

ECOSSE, DUBLIN.

RÈGNE DE GEORGE IV.

 

Poids brut : 120 g.

 

Dimensions :

Longueur 6,5 cm.

Largeur 4,9 cm.

hauteur 2,9 cm.

 

Dès l’âge de pierre, la pyrite a été considérée comme une pierre «magique» et on a utilisé son pouvoir chauffant pour soigner.

Le terme pyrite est attribué à Dioscoride en l'an 50 qui en fait le premier mention. La pyrite fut remarquée des anciens pour les étincelles qu'elle produit sous les chocs. Le terme provient du grec puritès, étincelant, de pûr, puros, feu, d'ou son nom de pierre à feu. Les Grecs la portaient aussi en amulette pour se protéger de la «pourriture du sang».

Les Incas en tiraient des lames polies servant de miroirs qu'ils disposaient dans les tombeaux (la pyrite est aussi appelée «pierre des Incas»). Les Incas et les Aztèques se servaient d’une Pyrite dorée pour revêtir le toit des temples consacrés au culte solaire, les Conquistadors la prenant ainsi pour de l’or.

Appelée aussi l'or des fous, elle a désillusionné nombres de chercheurs d'or : durant la ruée vers l'or, la méconnaissance et le désespoir de bien des mineurs les menèrent à confondre la pyrite avec l'or à cause de son éclat et sa couleur ; paradoxalement, la pyrite contient des traces d'or (l'arsenic et l'or sont des éléments qui entrent dans la structure de la pyrite via une substitution couplée), le métal précieux prospecté dans les sédiments provenant notamment de la diffusion de son élément chimique hors du minéral de pyrite pendant des millions d'années.

 

(Par mesure de sécurité, l'argenterie et les objets précieux ne sont pas conservés à la galerie. Les objets sont visibles uniquement sur rendez-vous.)

 

 

Boite Précieuse en Vermeil et Pyrite, Ecosse, Dublin 1821
Boite Précieuse en Vermeil et Pyrite, Ecosse, Dublin 1821
Boite Précieuse en Vermeil et Pyrite, Ecosse, Dublin 1821
Boite Précieuse en Vermeil et Pyrite, Ecosse, Dublin 1821
Boite Précieuse en Vermeil et Pyrite, Ecosse, Dublin 1821
Boite Précieuse en Vermeil et Pyrite, Ecosse, Dublin 1821
Boite Précieuse en Vermeil et Pyrite, Ecosse, Dublin 1821
Boite Précieuse en Vermeil et Pyrite, Ecosse, Dublin 1821
Boite Précieuse en Vermeil et Pyrite, Ecosse, Dublin 1821
Boite Précieuse en Vermeil et Pyrite, Ecosse, Dublin 1821
Boite Précieuse en Vermeil et Pyrite, Ecosse, Dublin 1821
Boite Précieuse en Vermeil et Pyrite, Ecosse, Dublin 1821

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : desarnaud-antiquaire.over-blog.com
  • desarnaud-antiquaire.over-blog.com
  • : Tableaux, Dessins, Estampes, Sculptures, Mobilier et Objets d'Art du XIXème Siècle, avec un accent particulier pour les époques Empire - Restauration Charles X - Louis Philippe.
  • Contact

Retour à la page d'accueil

 450410-1assiette-or-2n 

   

Recherche

Au coeur du Carré Rive Gauche

Galerie Desarnaud

Nicolas Megnier-Perbet

5, rue de beaune

75007 PARIS

01 42 61 78 74

galeriedesarnaud@yahoo.fr

 

La galerie est ouverte du mardi au samedi, de 14 h à 18 h.

Le matin sur rendez-vous .

 

La galerie a été crée en hommage à Marie Jeanne Rosalie Desarnaud (1775-1842), fondatrice de "L'Escalier de Cristal" au Palais-Royal, célèbre sous la Restauration pour ses objets de cristal montés sur bronze doré. Outre du cristal des manufactures de Montcenis-Le Creusot, Baccarat, Vonèche... la galerie vous présente une sélection de dessins et de tableaux néo-classiques et romantiques, de sculptures, de mobilier et d'objets d'art de la première moitié du XIXème siècle avec un accent particulier pour le Charles X.

Nicolas Megnier-Perbet, diplomé de l'Ecole du Louvre et de Paris-IV Sorbonne, sera heureux de vous recevoir pour vous faire découvrir ses trouvailles.

 

note importante :

Par mesure de sécurité tous les objets ne sont pas conservés à la galerie. Si vous souhaitez voir un objet précis, merci de me contacter avant votre visite.