Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2016 6 19 /03 /mars /2016 20:28

 

 

Joseph Pollet (1814-1870), Buste du Peintre Van Dyck, 1840

 

JOSEPH MICHEL-ANGE POLLET

(Palerme 1814 - Paris 1870)

 

"Buste du Peintre Antoine Van Dyck (1599-1641)"

 

Sculpture en bronze patiné brun nuancé de vert.

Signé et daté au dos :

"J.Pollet 1840".

Signature du fondeur devant sur la base :

"Fondu par Calla à Paris".

 

XIXème SIÈCLE.

 

Dimensions :

Hauteur 39 cm.

Longueur 25 cm.

Largeur 18 cm.

Base longueur 13,5 cm x largeur 12 cm.

 

Les sculptures de Joseph Pollet sont rares sur le marché de l'art.

 

 

Joseph Michel-Ange Pollet est un sculpteur, né à Palerme en 1814, de parents français, et mort à Paris en 1871.

Il étudie d’abord en Italie auprès de Bertel Thorwaldsen (1770-1844), Valerio Villaréale (1773-1854) et Pietro Ténérani (1789-1869).

Il exécuta à Rome, en 1834, un Buste du compositeur Bellini et un bas-relief, Philoctète à Lemnos, qui furent remarqués.

Il se rendit ensuite à Paris, puis à Gand (1838). Une Esmeralda, gracieuse statuette en marbre, une statue du duc de Brabant (musée de Bruxelles) commencèrent sa réputation.

Durant un voyage en Italie (1843-1845), il compléta ses études d'après l'antique, et, revenu définitivement à Paris, Il expose pour la première fois au Salon de 1846.

Pollet est très en cour sous le Second Empire. Il exécute plusieurs bustes de Napoléon III et de l’impératrice Eugénie.

Il reçoit des commandes publiques pour les églises de Saint Eustache (Anges), Saint Clotilde (Sainte Radegonde), de Sainte Elisabeth (Piéta).

Il intervient aussi à l’Opéra Garnier (Les Armes de la Victoires), au château de Compiègne (Impératrice Eugénie).

Pour le Louvre, Pollet exécute de nombreux ouvrages : Le Commerce et l’Agriculture ; La Navigation et la Mécanique ; Le Télégraphe et l’Imprimerie ; Pandore. ; Psyché ; Cariatides.

Il remporte une médaille de troisième classe en 1847, une médaille de deuxième classe en 1848, une médaille de première classe en 1851, une médaille de deuxième classe à l’Exposition de 1855.

Il est décoré de la croix de la Légion d’honneur en 1856.

 

Œuvres :

 

Philoctère à Lemnos. Statue. (Œuvre exécutée en Italie).

Bellini. Buste. (Œuvre exécuté en Italie).

Le duc de Brabant. Statue. (Œuvre exécutée à Bruxelles).

Une Elégie. Groupe en plâtre. Salon de 1847.

Heure de la Nuit. Statuette en bronze. Musée des Beaux-arts de Grenoble.

Bacchante. Buste en marbre. Salon de 1850.

Pierre Félix Cottreau. Buste en marbre. Salon de 1853.

Deux anges – Figures – Mascarons – Têtes. Paris, Eglise Saint Eustache. 1854.

Sainte Radegonde. Paris, Eglise Sainte Clotilde (Porche). 1851.

Cariatides. Palais du Louvre. 1854.

Le Commerce et l’Agriculture. Palais du Louvre. 1855.

La Navigation et la Mécanique. Œil de bœuf en pierre. Palais du Louvre. 1855.

Le Télégraphe et l’Imprimerie. Œil de bœuf en pierre. Palais du Louvre. 1855.

Pandore. Statue en pierre. Palais du Louvre. 1855.

Psyché. Statue en pierre. Palais du Louvre. 1855.

Achille à Scryros. Groupe en marbre.

L’impératrice Eugénie. Buste en marbre. (Initialement aux Tuileries. Des copies ont été réalisées pour le château de Versailles et le château de Compiègne). Château de Compiègne. Château de Versailles. 1856.

Napoléon III. Buste en marbre. Salon de 1859.

La France. Statue en marbre.1857.

Sarah. Buste en marbre. Musée des Beaux-arts de Lille. 1857.

Napoléon III. Buste colossal en marbre. (Initialement pour la Bibliothèque impériale).

Piéta ou Notre Dame de la Compassion. Bas-relief en pierre. Paris, Eglise Sainte Elisabeth. 1860.

Eloa, sœur des anges. Groupe en bronze.Musée de Rouen. Salon de 1863.

Erwin. Buste en bronze. Salon de 1863.

L’impératrice Eugénie. Buste en marbre. 1864.

Les Armes de la Victoire. Fronton en pierre. Opéra de Paris.

Eloa. Groupe en marbre. Salon de 1869. Oued Zenati (Algérie).

Le prince Hector Arrgona. Buste en marbre. Cimetière du Père Lachaise. 1869.

Saint Nizier - Saint Sacerdos. Statues. Lyon, Eglise Saint Nizier.

 

 

Christophe-François Calla (Paris 1802- Nice 1884) est le fils de l'industriel français François-Etienne Calla. Il épousa Jeanne-Clélia Rey, fille d’un trésorier-payeur général des armées de l’Empire. Christophe François Calla fut chargé à l’âge de 23 ans de la réorganisation de la Manufacture d'armes de Châtellerault. Il prit la suite de son père à la direction des usines Calla en 1835 et poursuivit le développement de l’entreprise familiale en se concentrant davantage sur l’activité de fonderie industrielle et de fonderie d’art. Désormais installées rue de Chabrol dans le quartier de La Chapelle (actuellement rue Philippe de Girard), les usines Calla participèrent aux plus grands chantiers de la ville de Paris telle que la construction de l'église de la Madeleine, la réunification des architectures constituant le Palais des Tuileries et celui du Louvre, la Bibliothèque Sainte-Geneviève. En 1844, il est primé pour une fontaine, des vases, des grilles pour les jardins des Champs-Elysées.

Il était ami avec l'architecte Hittorff, ce qui lui vaut de réaliser les fontes des églises Saint Vincent de Paul, Notre Dame de Lorette, la Madeleine.

Il devint fondeur pour des artistes tels que James Pradier, Antoine Etex, Joseph Pollet, David d'Angers, Christophe Fratin...

Il prit en charge la fonte de l'Amazone du Cirque d'été, historiquement installé au Rond-point des Champs-Elysées, dont une copie fondue également par Calla demeure aujourd'hui sur le fronton du Cirque d'hiver. Il fut le fondeur de la statue de Saint-Louis sculptée par Antoine Étex ou encore la reproduction de la statue de David d'Angers représentant Gutenberg, dont l'originale est à Strasbourg et la copie dans la cour d'honneur de l'Imprimerie nationale à Paris. Il demeure aujourd’hui neuf pots à feu ou vases de type Médicis sur le Parterre du Midi du château de Versailles.

Lors de l'Exposition Universelle une grande composition de M. Fratin, représentant deux aigles qui s’abattent sur leur proie est nettement distinguée. "On a distingué surtout une grande composition de M. Fratin, représentant deux aigles qui s’abattent sur leur proie. Ce groupe a été fondu par M. Calla, de Paris, dont la réputation comme un de nos premiers fondeurs de fer et de bronze est si bien établie, qu’elle nous dispense de tout éloge à son égard. (La fonderie française à l'exposition du Crystal Palace - Rapport sur l'exposition de 1851: XXIIe jury) Cette sculpture se trouve aujourd'hui à Central Park."

En 1852, il développe une nouvelle spécialité des usines de mécanique en étant le premier en France à créer une locomobile, machine à vapeur à double effet utilisée dans l’agriculture et l’industrie. La locomobile permet d’entraîner des batteuses dans les champs et des chaines de production. En 1868, il céda ses usines aux familles Chaligny (Faidherbe-Chaligny) et Guyot Sionnest.

Il est l'un des fondateurs du Comptoir national d'escompte de Paris et fut membre du Conseil général des manufacturiers et du Conseil d'administration de la Société d'encouragement pour l'industrie nationale.

 

 

Joseph Pollet (1814-1870), Buste du Peintre Van Dyck, 1840
Joseph Pollet (1814-1870), Buste du Peintre Van Dyck, 1840
Joseph Pollet (1814-1870), Buste du Peintre Van Dyck, 1840
Joseph Pollet (1814-1870), Buste du Peintre Van Dyck, 1840
Joseph Pollet (1814-1870), Buste du Peintre Van Dyck, 1840
Joseph Pollet (1814-1870), Buste du Peintre Van Dyck, 1840
Joseph Pollet (1814-1870), Buste du Peintre Van Dyck, 1840
Joseph Pollet (1814-1870), Buste du Peintre Van Dyck, 1840
Joseph Pollet (1814-1870), Buste du Peintre Van Dyck, 1840
Joseph Pollet (1814-1870), Buste du Peintre Van Dyck, 1840
Joseph Pollet (1814-1870), Buste du Peintre Van Dyck, 1840
Joseph Pollet (1814-1870), Buste du Peintre Van Dyck, 1840
Joseph Pollet (1814-1870), Buste du Peintre Van Dyck, 1840
Joseph Pollet (1814-1870), Buste du Peintre Van Dyck, 1840
Joseph Pollet (1814-1870), Buste du Peintre Van Dyck, 1840
Joseph Pollet (1814-1870), Buste du Peintre Van Dyck, 1840
Joseph Pollet (1814-1870), Buste du Peintre Van Dyck, 1840
Joseph Pollet (1814-1870), Buste du Peintre Van Dyck, 1840
Joseph Pollet (1814-1870), Buste du Peintre Van Dyck, 1840
Joseph Pollet (1814-1870), Buste du Peintre Van Dyck, 1840
Joseph Pollet (1814-1870), Buste du Peintre Van Dyck, 1840

Partager cet article

Repost 0
Published by desarnaud-antiquaire - dans Sculptures
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : desarnaud-antiquaire.over-blog.com
  • desarnaud-antiquaire.over-blog.com
  • : Tableaux, Dessins, Estampes, Sculptures, Mobilier et Objets d'Art du XIXème Siècle, avec un accent particulier pour les époques Empire - Restauration Charles X - Louis Philippe.
  • Contact

Retour à la page d'accueil

 450410-1assiette-or-2n 

   

Recherche

Au coeur du Carré Rive Gauche

Galerie Desarnaud

Nicolas Megnier-Perbet

5, rue de beaune

75007 PARIS

01 42 61 78 74

galeriedesarnaud@yahoo.fr

 

La galerie est ouverte du mardi au samedi, de 14 h à 18 h.

Le matin sur rendez-vous .

 

La galerie a été crée en hommage à Marie Jeanne Rosalie Desarnaud (1775-1842), fondatrice de "L'Escalier de Cristal" au Palais-Royal, célèbre sous la Restauration pour ses objets de cristal montés sur bronze doré. Outre du cristal des manufactures de Montcenis-Le Creusot, Baccarat, Vonèche... la galerie vous présente une sélection de dessins et de tableaux néo-classiques et romantiques, de sculptures, de mobilier et d'objets d'art de la première moitié du XIXème siècle avec un accent particulier pour le Charles X.

Nicolas Megnier-Perbet, diplomé de l'Ecole du Louvre et de Paris-IV Sorbonne, sera heureux de vous recevoir pour vous faire découvrir ses trouvailles.

 

note importante :

Par mesure de sécurité tous les objets ne sont pas conservés à la galerie. Si vous souhaitez voir un objet précis, merci de me contacter avant votre visite.