Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par desarnaud-antiquaire

 

 

Reine Marie Leczinska, Buste en terre cuite, 19ème siècle

 

Très beau buste en terre cuite représentant :

 

Marie Leczinska

Princesse de Pologne

Reine de France

(1703-1768)

 

La jeune reine porte le diadème de princesse de Pologne et le manteau fleurdelisé bordé d'hermine de reine de France, ainsi qu'un médaillon orné du profil de son père le roi Stanislas Leczinsky.

 

Fin XIXème siècle.

 

D’après le buste en marbre de la reine réalisé vers 1730-1731, conservé au château de Versailles.

(cf catalogue Musée National du Château de Versailles, Les Sculptures, tome 1 Le Musée, Simone Hoog, Réunion des Musées Nationaux, 1993.)

 

Socle amovible octogonal en chêne massif mouluré.

 

Dimensions :

Hauteur 68 cm.

Longueur 46 cm.

Profondeur 27 cm.

Base seule 35 x 23,5 x 10 cm.

 

 

Marie Catherine Sophie Félicité Leczinska était la fille de Stanislas Leczinsky, issu d'une très grande famille aristocratique polonaise, élu roi de Pologne et Grand-Duc de Lithuanie sous le nom de Stanislas 1er en 1704 et de la comtesse Catherine Brin-Opalinska, fille du palatin de Posnanie.

Elle naquit le 3 juin 1703 à Breslau. Sa petite enfance, très troublée durant le règne mouvementé de son père par des départs précipités du palais royal, les longues étapes en voiture et les installations de fortune, fit de Marie une princesse fugitive. Les avatars de l'Histoire écartent son père du trône : elle se réfugie tout enfant à Stockholm, puis débuta en 1716 un exil dans le plus grand dénuement matériel. Le décès de Charles XII de Suède, protecteur de son père, entraîna leur départ pour Wissembourg en 1720 où ils reçurent le soutien du Régent. Le décès de leur second protecteur et l'entrée du duc de Bourbon au ministère allait bouleverser sa vie tranquille et retirée.

En vue du mariage du jeune roi Louis XV, une liste complète des princesses à marier sera dressée. Une première liste de 100 noms fut d'abord proposée, de laquelle on en retrancha 83. Marie en faisait partie mais fut primitivement écartée en raison de sa "basse naissance" et du titre électif de son père. D'un trait de génie, c'est finalement madame de Prie, maîtresse influente du duc de Bourbon, qui prit la décision de la "mésalliance", en espérant tout d'une princesse effacée, manipulable et infériorisée, qui lui devait tout : en quoi elle se trompa car elle finira exilée sur ses terres après la disgrâce du duc.

Le mariage fut déclaré à Versailles le 27 mai 1725. Marie fut mariée par procuration dans la cathédrale de Strasbourg le 14 août, fit le "voyage" comme toutes princesses étrangères venant épouser un roi de France jusqu'à Moret, où elle rencontra pour la première fois Louis XV. Son mariage eut lieu le 5 septembre, le lendemain de leur rencontre, dans la chapelle du château de Fontainebleau. Louis XV décida alors d'établir ses beaux-parents à Saint-Germain-en-Laye, puis leur octroya l'immense domaine royal de Chambord.

 

Reine Marie Leczinska, Buste en terre cuite, 19ème siècle
Reine Marie Leczinska, Buste en terre cuite, 19ème siècle
Reine Marie Leczinska, Buste en terre cuite, 19ème siècle
Reine Marie Leczinska, Buste en terre cuite, 19ème siècle
Reine Marie Leczinska, Buste en terre cuite, 19ème siècle
Reine Marie Leczinska, Buste en terre cuite, 19ème siècle
Reine Marie Leczinska, Buste en terre cuite, 19ème siècle
Reine Marie Leczinska, Buste en terre cuite, 19ème siècle
Reine Marie Leczinska, Buste en terre cuite, 19ème siècle
Reine Marie Leczinska, Buste en terre cuite, 19ème siècle
Reine Marie Leczinska, Buste en terre cuite, 19ème siècle
Reine Marie Leczinska, Buste en terre cuite, 19ème siècle
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article