Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2015 3 01 /07 /juillet /2015 23:49

 

 

 

(( VENDU ))

 

 

Bouteille en argent et grès, Collection Baron Alexis de Redé, 19ème siècle

 

Belle bouteille en grès et argent.

 

Armoiries d'alliance surmontées d'une couronne comtale sur le col.

Avec son bouchon en argent.

Travail non poinçonné.

 

XIXème SIÈCLE

 

Dimensions :

Hauteur 30,5 cm.

Diamètre 15 cm.

Poids brut 1388 g.

 

PROVENANCE :

Collection du baron Alexis de Redé (1922-2004), à l'Hôtel Lambert, Paris.

Vente de la collection Baron de Redé, Sotheby's Paris, mars 2005, N°95, étiquette de la vente sous la base.

Cette bouteille se trouvait sur la table basse dans la grande bibliothèque du 1er étage (cf. photographie ci-dessous)

 

 

Alexis, 3ème baron de Redé (1922-2004), est un aristocrate d'origine austro-hongroise, amateur d'art, esthète réputé et un des plus grands collectionneurs parisiens du XXème siècle.

Établi à Paris après la Deuxième Guerre mondiale, il a appartenu aux plus hauts cercles de la société mondaine européenne et américaine pendant près de soixante ans. Peu soucieux de célébrité médiatique et, de son vivant, quasi-inconnu du grand public, cet apparent dilettante a voulu vivre d'élégance et de goût, dans un faste qui a étonné ses contemporains.

Alexis de Redé est né le 4 février 1922 à Zurich (Suisse), dans un milieu éminemment privilégié.

Son père, Oskar Adolf, 1er baron de Redé, est un banquier austro-hongrois anobli en 1916 par l'empereur François-Joseph d'Autriche.

Ce financier avisé est le fondé de pouvoir du roi Nicolas de Monténégro et il possède la plus jolie station balnéaire d'Allemagne, Heiligendamm, le « Deauville de la Baltique ». Oskar Adolf fait l'acquisition de Heiligendamm en 1924, deux ans après la naissance d'Alexis.

La mère d'Alexis, Édith, née von Kaullas, appartient à une riche famille de banquiers allemands eux-mêmes anoblis et associés au roi de Wurtemberg dans la propriété de la banque de Wurtemberg. À l'instar des riches familles aristocratiques d'Europe centrale de l'époque, les Redé mènent une existence cosmopolite et voyageuse. Après s'être installé au Liechtenstein dont il prend la nationalité, Oskar Adolf loue une suite de seize pièces dans un grand hôtel de Zurich où il installe sa famille. C'est dans cette ambiance viscontienne que naît Alexis. Une armada de gouvernantes et de précepteurs veille sur les trois enfants qui sont élevés dans la religion protestante, bien que les deux familles soient de confession juive. Pour sa part, le père vit principalement à Vienne d'où il mène ses affaires.

C'est en 1931 que s'annonce le déclin. Apprenant qu'elle est atteinte de leucémie, la mère d'Alexis se rend à Vienne auprès de son mari. Elle y apprend qu'il entretient une maîtresse à Paris. Que ce soit sous le choc de cette révélation ou épuisée par la maladie, elle meurt trois semaines plus tard. Alexis a neuf ans. Il est aussitôt envoyé par son père à l'Institut Le Rosey, célèbre pension suisse où se côtoient les enfants de milliardaires et de familles royales. Alexis fréquente le futur prince Rainier de Monaco et le futur shah d'Iran, le jeune Mohammad Reza Pahlavi, qui se souviendra de lui comme d'un garçon d'une « gracieuse langueur ».

Mais ruiné, son père se suicide.

Alexis rentre dans une banque new-yorkaise où il fait la connaissance du millardaire chilien Arturo Lopez-Willshaw.

Arturo Lopez-Willshaw allait transformer sa vie tout entière. Ils vinrent vivre à Paris en 1946 où ils occupèrent l'étage noble d'un des plus beaux hôtels particuliers de Paris, le fameux Hôtel Lambert sur l’île Saint-Louis qu'Alexis meubla magnifiquement. Il hérita ensuite de la moitié de la fortune et d'une partie de l'importante collection d'art de son ami Arturo Lopez-Willshaw, mort en 1962.

A partir de 1975, Alexis de Redé partagea l’hôtel Lambert avec le plus fameux couple de la haute société parisienne, le baron Guy et la baronne Marie-Hélène de Rothschild.

Redé collectionnait de nombreux d'objets d'art et livres précieux dans le goût fastueux dit « Europe centrale » ou "gout Rothschild".

Alexis de Redé fut aussi connu pour ses fêtes fastueuses comme le Bal des Têtes en 1956 ou encore le Bal oriental en 1969, derniers feux d'un monde disparu.

 

Bouteille en argent et grès, Collection Baron Alexis de Redé, 19ème siècle
Bouteille en argent et grès, Collection Baron Alexis de Redé, 19ème siècle
Bouteille en argent et grès, Collection Baron Alexis de Redé, 19ème siècle
Bouteille en argent et grès, Collection Baron Alexis de Redé, 19ème siècle
La bibliothèque d'Alexis de Redé à l'Hotel Lambert

La bibliothèque d'Alexis de Redé à l'Hotel Lambert

la duchesse de Windsor, Charles de Beisteigui, Alexis de Redé et Elsa Maxwell dans la Galerie d'Hercule de l'Hotel Lambert

la duchesse de Windsor, Charles de Beisteigui, Alexis de Redé et Elsa Maxwell dans la Galerie d'Hercule de l'Hotel Lambert

Maria Callas, Alexis de Redé, Elisabeth Taylor, Richard Burton aux courses en 1968

Maria Callas, Alexis de Redé, Elisabeth Taylor, Richard Burton aux courses en 1968

Alain Delon, Marie-Hélène de Rothschild, Alexis de Redé, Hélène Rochas chez Maxim's

Alain Delon, Marie-Hélène de Rothschild, Alexis de Redé, Hélène Rochas chez Maxim's

Baronne Marie-Hélène de Rothschild, Alexis de Redé, Elisabeth Taylor et Lisa Minelli

Baronne Marie-Hélène de Rothschild, Alexis de Redé, Elisabeth Taylor et Lisa Minelli

L'HOTEL LAMBERT, PARIS

L'HOTEL LAMBERT, PARIS

L'HOTEL LAMBERT, PARIS

L'HOTEL LAMBERT, PARIS

Bouteille en argent et grès, Collection Baron Alexis de Redé, 19ème siècle
Bouteille en argent et grès, Collection Baron Alexis de Redé, 19ème siècle
Bouteille en argent et grès, Collection Baron Alexis de Redé, 19ème siècle

Partager cet article

Repost 0
Published by desarnaud-antiquaire - dans Orfèvrerie - argenterie Objets d'art
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : desarnaud-antiquaire.over-blog.com
  • desarnaud-antiquaire.over-blog.com
  • : Tableaux, Dessins, Estampes, Sculptures, Mobilier et Objets d'Art du XIXème Siècle, avec un accent particulier pour les époques Empire - Restauration Charles X - Louis Philippe.
  • Contact

Retour à la page d'accueil

 450410-1assiette-or-2n 

   

Recherche

Au coeur du Carré Rive Gauche

Galerie Desarnaud

Nicolas Megnier-Perbet

5, rue de beaune

75007 PARIS

01 42 61 78 74

galeriedesarnaud@yahoo.fr

 

La galerie est ouverte du mardi au samedi, de 14 h à 18 h.

Le matin sur rendez-vous .

 

La galerie a été crée en hommage à Marie Jeanne Rosalie Desarnaud (1775-1842), fondatrice de "L'Escalier de Cristal" au Palais-Royal, célèbre sous la Restauration pour ses objets de cristal montés sur bronze doré. Outre du cristal des manufactures de Montcenis-Le Creusot, Baccarat, Vonèche... la galerie vous présente une sélection de dessins et de tableaux néo-classiques et romantiques, de sculptures, de mobilier et d'objets d'art de la première moitié du XIXème siècle avec un accent particulier pour le Charles X.

Nicolas Megnier-Perbet, diplomé de l'Ecole du Louvre et de Paris-IV Sorbonne, sera heureux de vous recevoir pour vous faire découvrir ses trouvailles.

 

note importante :

Par mesure de sécurité tous les objets ne sont pas conservés à la galerie. Si vous souhaitez voir un objet précis, merci de me contacter avant votre visite.