Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2015 5 05 /06 /juin /2015 07:39

 

 

Henry Tenré (1864-1926), Vue d'Intérieur : Un Salon Elégant

 

Charles Henry Tenré

(Paris 1864-1926)

 

"Vue d'Intérieur : Un Salon Élégant"

 

Huile sur carton.

Signé en bas à droite :

"Henry Tenré".

 

Cadre en bois doré à décor de palmettes d'époque Empire.

 

Etiquette d'exposition au dos :

Galerie Georges Petit

8, rue de Sèze

Exposition Henry Tenré

17-31 mars 1924.

Monsieur Georges Vaudoyer.

93, Bd. Péreire.

 

Dimensions :

Tableau : longueur 45,5 cm x hauteur 37,5 cm.

Cadre : longueur 65,5 cm x hauteur 56,5 cm.

 

 

Charles Henry Tenré, né en 1864 et mort à Paris en 1926, est un peintre français connu pour ses scènes de genre raffinées, ses portraits élégants dans le goût de la Belle-Epoque et ses vues d'intérieurs.

Henry Tenré passe son enfance dans un milieu bourgeois à Saint-Germain-en-Laye et fréquente les collections du musée ouvert au château quelques années après sa naissance. Il étudie à l'Ecole des Beaux-Arts de Paris et suit l'enseignement d'Edmond Yon, paysagiste de l'Ecole de Barbizon, et de Gustave Boulanger et Jules Lefebvre qui lui apprennent l'art du portrait.

Il débute au Salon des Artistes Français en 1883 et y expose tout au long de sa vie. Certaines de ses toiles sont reproduites sous forme des gravures et de cartes postales. Il obtient une mention honorable en 1891, une médaille d'argent en 1911. Il reçoit une médaille de bronze en 1900 à l'Exposition Universelle de Paris, puis est élevé au rang de chevalier de la Légion d'honneur.

Il meurt à Paris en 1926.

Il est l'auteur de scènes de genre ou mondaines, de portraits raffinés et aussi de paysages, de vues du château de Versailles aussi bien de son intérieur que de son parc, et également de scènes d'intérieur et de portraits d'élégantes.

Des oeuvres de Henry Tenré sont conservées au Musée d'Orsay, au Musée Carnavalet et au Musée des Arts Décoratifs de Paris.

 

Provenance du tableau :

Collection de l'architecte Georges Vaudoyer (1877-1947), 93 boulevard Péreire à Paris.

Élève aux Beaux-Arts (1897-1930), architecte DPLG (diplômé par le gouvernement), pionnier de la cité-jardin, Georges Vaudoyer a laissé de nombreuses réalisations très variées : élégants immeubles parisiens, HBM (Habitations Bon Marché dont un immeuble parisien pour la Fondation Singer-Polignac, un autre pour la Fondation Yvonne de Gouy d’Arsy, pour le groupe d’HBM de la ville de Paris à Tolbiac...), des villas (en particulier à Jouy-en-Josas, une maison en pierres de meulière pour Madame de Saint-Marceaux, riche mécène de la haute société parisienne et épouse du sculpteur René de Saint-Marceaux ou à Versailles une maison acquise par la princesse Murat et vendue en 1937 à Léon Blum), des sanatorium, des bâtiments industriels ou commerciaux (en particulier la librairie Hachette, un immeuble rue Saint-Honoré pour les Grands Magasins du Louvre ou le réaménagement de l'Hotel du Louvre), des monuments aux morts...

Il fut souvent distingué : médaille d’or à Turin (1911), médaille de bronze à la Société des Artistes Français (1912), grand prix à l’Exposition des Arts du travail (1911), cinq médailles décernées par le Comité de Patronage des HBM de la Seine.

Georges est issu d’une famille d’architectes de père en fils sur quatre générations.

Son père, Alfred Vaudoyer (1846-1917), travailla essentiellement pour une clientèle parisienne aisée, mais réalisa également plusieurs bâtiments pour les expositions universelles du XIXe siècle. Il épousa Marie Félicité Viollet-le-Duc (1854-1877), sœur du célèbre architecte Eugène Viollet-le-Duc.

Son grand-père, Léon Vaudoyer (1803-1872), fut influencé par les idées de Saint-Simon et d’Auguste Comte, et devint l’un des pères de l’architecture historiciste. Il obtint le grand prix de Rome en 1826 et le premier prix au concours pour la construction de l’hôtel de ville d’Avignon en 1838. A partir de 1845, il agrandit, avec Gabriel-Auguste Ancelet, les bâtiments du prieuré de Saint-Martin-des-Champs occupé par le Conservatoire des Arts et Métiers et dota l’église d’une nouvelle façade de style néo-flamboyant. En 1852, il fut chargé de la construction de la cathédrale de la Major de Marseille, puis en 1852 de l’isolement et de l’agrandissement de la Sorbonne. Il fut l’auteur de plusieurs tombeaux, dont celui du général Foy au Père Lachaise ou de Poussin à Rome. Parmi ses nombreux élèves figurent Davioud et Espérandieu et Juste Lisch. En 1910, on donna tardivement son nom à une rue du 7e arrondissement débouchant sur l’avenue de Saxe. Sans doute une initiative de son petit-fils, concepteur de sept immeubles dans le quartier dont un dans la rue de son grand-père.

Son arrière-grand-père Antoine Laurent Vaudoyer (1756-1846) : élève de Marie-Joseph Peyre, il fut le premier lauréat du Prix de Rome en 1783. Il travailla à l’extension du collège de France, de la Sorbonne et fut chargé du chantier de l’Institut de France lorsque celui-ci vint occuper le Collège des Quatre Nations. Il fut élu membre de l’Académie des Beaux-Arts. Il repose au cimetière de Jouy-en-Josas avec son épouse, Alexandrine Lagrenée (1768-1847), sœur du peintre Jean-Baptiste Lagrenée.

 

 

Henry Tenré (1864-1926), Vue d'Intérieur : Un Salon Elégant
Henry Tenré (1864-1926), Vue d'Intérieur : Un Salon Elégant
Henry Tenré (1864-1926), Vue d'Intérieur : Un Salon Elégant
Henry Tenré (1864-1926), Vue d'Intérieur : Un Salon Elégant
Henry Tenré (1864-1926), Vue d'Intérieur : Un Salon Elégant
Henry Tenré (1864-1926), Vue d'Intérieur : Un Salon Elégant
Henry Tenré (1864-1926), Vue d'Intérieur : Un Salon Elégant
Henry Tenré (1864-1926), Vue d'Intérieur : Un Salon Elégant

Partager cet article

Repost 0
Published by desarnaud-antiquaire - dans Peintures - Tableaux
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : desarnaud-antiquaire.over-blog.com
  • desarnaud-antiquaire.over-blog.com
  • : Tableaux, Dessins, Estampes, Sculptures, Mobilier et Objets d'Art du XIXème Siècle, avec un accent particulier pour les époques Empire - Restauration Charles X - Louis Philippe.
  • Contact

Retour à la page d'accueil

 450410-1assiette-or-2n 

   

Recherche

Au coeur du Carré Rive Gauche

Galerie Desarnaud

Nicolas Megnier-Perbet

5, rue de beaune

75007 PARIS

01 42 61 78 74

galeriedesarnaud@yahoo.fr

 

La galerie est ouverte du mardi au samedi, de 14 h à 18 h.

Le matin sur rendez-vous .

 

La galerie a été crée en hommage à Marie Jeanne Rosalie Desarnaud (1775-1842), fondatrice de "L'Escalier de Cristal" au Palais-Royal, célèbre sous la Restauration pour ses objets de cristal montés sur bronze doré. Outre du cristal des manufactures de Montcenis-Le Creusot, Baccarat, Vonèche... la galerie vous présente une sélection de dessins et de tableaux néo-classiques et romantiques, de sculptures, de mobilier et d'objets d'art de la première moitié du XIXème siècle avec un accent particulier pour le Charles X.

Nicolas Megnier-Perbet, diplomé de l'Ecole du Louvre et de Paris-IV Sorbonne, sera heureux de vous recevoir pour vous faire découvrir ses trouvailles.

 

note importante :

Par mesure de sécurité tous les objets ne sont pas conservés à la galerie. Si vous souhaitez voir un objet précis, merci de me contacter avant votre visite.