Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2015 5 01 /05 /mai /2015 11:36

 

 

 

(( VENDU ))

 

 

Nicolas-Toussaint Charlet (1792-1845), Portrait Equestre de l'Empereur Napoléon

 

NICOLAS-TOUSSAINT CHARLET

(Paris 1792-1845)

 

« Portrait Équestre de l’Empereur Napoléon 1er »

 

Huile sur toile d’origine signée et dédicacée au dos :

« CHARLET a M.Debré. Amitiés »

 

L’empereur est représenté à cheval devant une citadelle de Vauban.

 

Beau cadre de style Empire à décor de rosaces et rameaux d’olivier du XIXème siècle.

 

Dimensions :

Vue : hauteur 54,2 cm x longueur 44,5 cm.

Cadre : hauteur 71,4 cm x longueur 61,8 cm.

 

Dans un état parfait.

 

 

Nicolas-Toussaint Charlet (Paris 1792-1845) :

 

Fils d’un dragon de l’armée de Sambre-et-Meuse, Charlet perd très tôt son père et, élevé à l’École des enfants de la patrie, reçoit une éducation très négligée. Il débute dans la vie par un médiocre emploi la mairie du 2ème arrondissement de Paris, chargé d’enregistrer et de toiser les jeunes recrues. Ses opinions bonapartistes et la part active qu’il prend à la défense de la barrière de Clichy, lui font perdre sa place à la Restauration en 1816.

Charlet entre alors, en 1817, dans l’atelier du portraitiste et peintre d’histoire Antoine-Jean Gros. Forcé de produire pour vivre, il se voue dès lors tout entier à l’art, pour lequel il se sent une puissante vocation. Il débute par une lithographie, La Garde meurt et ne se rend pas, qui lui fait aussitôt un nom. Les dessins et les aquarelles de Charlet se succèdent alors rapidement avec un grand succès.

Il réussit surtout dans le dessin et la lithographie, et acquiert bientôt une vogue immense en traitant les sujets militaires ou des scènes populaires que tout le monde connaît au XIXe siècle, comme Vous ne savez donc pas mourir ?, L’Aumône du soldat, La Résignation ou Le Grenadier de Waterloo.

Il s’exerça aussi avec succès dans la peinture (Episode de la Campagne de Russie, Passage du Rhin en 1796).

Il ouvre un atelier de lithographie dans les années 1820. Géricault apprécie le talent de Charlet : les deux artistes se lient d’une vive amitié, et font ensemble le voyage d’Angleterre. A Londres Géricault, découragé par l'incompréhension du public, essaya de se suicider. Charlet lui sauva la vie.

En 1832, c’est le général de Grigny qu’il accompagne au siège de la citadelle d’Anvers. En 1838, il est nommé professeur de dessin à l’Ecole Polytechnique

L’œuvre lithographique de cet artiste infatigable se compose de près de 1 100 feuilles. Il a produit, en outre, près de 2 000 dessins à la sépia, à l’aquarelle, à la plume et des eaux-fortes, et son atelier était rempli d’ébauches à l’huile.

Avec Auguste Raffet, Nicolas-Toussaint Charlet est l’un des principaux créateurs de la légende napoléonienne dans le domaine de l’illustration. L’époque romantique et le Second Empire sont des périodes de vulgarisation de l’histoire dans le domaine du livre. Les ouvrages historiques illustrés se multiplient. L’illustration est un art populaire dans lequel l’image est accessible à tous et qui doit être immédiatement compréhensible. Charlet crée une iconographie percutante qui va largement contribuer à ancrer la légende napoléonienne dans l’imaginaire collectif. À sa mort, il travaillait à une publication : L’Empereur et la Garde impériale, dont il n’a pu terminer que quatre dessins.

Il a aussi laissé quelques grands tableaux d’histoire, et son Épisode de la retraite de Russie (vers 1836, Musée des Beaux-Arts de Lyon), admirée par Alfred de Musset, fait partie des classiques de la peinture française.

De nombreux musées possèdent des œuvres de Nicolas-Toussaint Charlet : musée du Louvre, musée des Beaux-Arts de Lyon, musée d’Evreux, musée Fesch à Ajaccio, musée Condé au château de Chantilly, musée Magnin à Dijon, château de Versailles, château de la Malmaison …

 

Nicolas-Toussaint Charlet (1792-1845), Portrait Equestre de l'Empereur Napoléon
Nicolas-Toussaint Charlet (1792-1845), Portrait Equestre de l'Empereur Napoléon
Nicolas-Toussaint Charlet (1792-1845), Portrait Equestre de l'Empereur Napoléon
Nicolas-Toussaint Charlet (1792-1845), Portrait Equestre de l'Empereur Napoléon
Nicolas-Toussaint Charlet (1792-1845), Portrait Equestre de l'Empereur Napoléon
Nicolas-Toussaint Charlet (1792-1845), Portrait Equestre de l'Empereur Napoléon
Nicolas-Toussaint Charlet (1792-1845), Portrait Equestre de l'Empereur Napoléon
Nicolas-Toussaint Charlet (1792-1845), Portrait Equestre de l'Empereur Napoléon
Nicolas-Toussaint Charlet (1792-1845), Portrait Equestre de l'Empereur Napoléon

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : desarnaud-antiquaire.over-blog.com
  • desarnaud-antiquaire.over-blog.com
  • : Tableaux, Dessins, Estampes, Sculptures, Mobilier et Objets d'Art du XIXème Siècle, avec un accent particulier pour les époques Empire - Restauration Charles X - Louis Philippe.
  • Contact

Retour à la page d'accueil

 450410-1assiette-or-2n 

   

Recherche

Au coeur du Carré Rive Gauche

Galerie Desarnaud

Nicolas Megnier-Perbet

5, rue de beaune

75007 PARIS

01 42 61 78 74

galeriedesarnaud@yahoo.fr

 

La galerie est ouverte du mardi au samedi, de 14 h à 18 h.

Le matin sur rendez-vous .

 

La galerie a été crée en hommage à Marie Jeanne Rosalie Desarnaud (1775-1842), fondatrice de "L'Escalier de Cristal" au Palais-Royal, célèbre sous la Restauration pour ses objets de cristal montés sur bronze doré. Outre du cristal des manufactures de Montcenis-Le Creusot, Baccarat, Vonèche... la galerie vous présente une sélection de dessins et de tableaux néo-classiques et romantiques, de sculptures, de mobilier et d'objets d'art de la première moitié du XIXème siècle avec un accent particulier pour le Charles X.

Nicolas Megnier-Perbet, diplomé de l'Ecole du Louvre et de Paris-IV Sorbonne, sera heureux de vous recevoir pour vous faire découvrir ses trouvailles.

 

note importante :

Par mesure de sécurité tous les objets ne sont pas conservés à la galerie. Si vous souhaitez voir un objet précis, merci de me contacter avant votre visite.