Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par desarnaud-antiquaire

 

 

Attilio Simonetti (1843-1925), Portrait de Sarah Bernhardt, aquarelle

 

Beau témoignage d’une des plus grandes tragédiennes françaises du XIXème siècle :

 

ATTILIO SIMONETTI

(Rome 1843-1925)

 

« Portrait de Sarah Bernhardt »

 

Aquarelle.

 

Signée en bas à droite « A.Simonetti ».

 

Dans son montage et son riche cadre italien d’origine à décor de feuilles d’acanthes, cartouches, perles et fleurs.

Inscription ancienne au crayon de papier au dos « Sarah Bernhardt ».

 

VERS 1870-1880.

 

Dimensions :

Aquarelle 26,5 x 16,5 cm.

Cadre 49 x 41 cm.

 

Attilio Simonetti (Rome, 1843 - 1925) :

Attilio Simonetti était un peintre italien et antiquaire. Fils de François Simonetti, orfèvre et sculpteur romain, et de Caroline Raffaelli, qui appartenait à une célèbre famille spécialisée dans l’art de la mosaïque. Attilio compte parmi ses ancêtres Giacomo Raffaelli (1753-1836), dont la mosaique représentant la Dernière Cène de Léonard de Vinci, exécutée en 1818, a été acheté par l'empereur François Ier d'Autriche et placé dans l'église des Frères Mineurs à Vienne.

Attilio Simonetti commença des études artistiques à l’âge de seize ans à l’Académie de Saint-Luc. Dès son jeune âge Attilio a montré un vif intérêt pour la peinture et le dessin, ce qui le fait connaitre et apprécier par le peintre espagnol Mariano Fortuny (1838-1874), devenant ainsi le disciple et ami de ce célèbre peintre. Ils partagèrent le même atelier sur la Via Flaminia à Rome.

En 1868, il expose deux œuvres à la Galerie Brera à Milan sur le thème des vieux quartiers de Rome. A l’Exposition nationale des Beaux-Arts à Naples en 1877, il présente deux peintures qui ont été achetés par le prince Umberto, qui quelques mois plus tard allait devenir roi d'Italie sous le nom d'Umberto I. A Naples, au cours d'un de ses nombreux voyages avec Mariano Fortuny, il se lie d'amitié avec le peintre Filippo Palizzi (1818-1899. En 1875, il est parmi les fondateurs de l'Association des Aquarellistes Romains, qui prirent une part active jusqu'en 1883.

Il a été l'exécuteur testamentaire de son ami Mariano Fortuny, puis a commencé à chercher de plus en plus des antiquités, avec une attention particulière à l'art antique. Le palais Odescalchi dans la Via Vittoria Colonna, qu’il acheta en 1904, devint le siège de sa galerie d'antiquités et de son atelier de peintre. Il comptât parmi ses clients de très grands collectionneurs comme Pierpont Morgan et Lord William Waldorf Astor.

Certaines de ses œuvres sont actuellement conservées à la Galleria d'Arte Moderna de Milan, au Museo di Capodimonte à Naples, au Metropolitan Museum à New York...

 

Attilio Simonetti (1843-1925), Portrait de Sarah Bernhardt, aquarelle
Attilio Simonetti (1843-1925), Portrait de Sarah Bernhardt, aquarelle
Attilio Simonetti (1843-1925), Portrait de Sarah Bernhardt, aquarelle
Attilio Simonetti (1843-1925), Portrait de Sarah Bernhardt, aquarelle
Attilio Simonetti (1843-1925), Portrait de Sarah Bernhardt, aquarelle
Attilio Simonetti (1843-1925), Portrait de Sarah Bernhardt, aquarelle
Attilio Simonetti (1843-1925), Portrait de Sarah Bernhardt, aquarelle
Attilio Simonetti (1843-1925), Portrait de Sarah Bernhardt, aquarelle
Attilio Simonetti (1843-1925), Portrait de Sarah Bernhardt, aquarelle
Attilio Simonetti (1843-1925), Portrait de Sarah Bernhardt, aquarelle
Attilio Simonetti (1843-1925), Portrait de Sarah Bernhardt, aquarelle
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article